L1-L2 : Les matchs définitivement interrompus en cas d'arbitre ou joueur blessé par un projectile

L1-L2 : Les matchs définitivement interrompus en cas d'arbitre ou joueur blessé par un projectile©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 16 décembre 2021 à 11h58

Le gouvernement a pris une mesure forte jeudi matin après les différents cas de violences depuis le début de saison. Un match de Ligue 1, comme de Ligue 2, sera « systématiquement et définitivement interrompu » lorsqu'un joueur ou un arbitre sera blessé par un projectile lancé depuis les tribunes.



La Ligue 1 est très attrayante depuis le début de saison. Sur le terrain. On veut parler là du sportif hein... Le spectacle est au rendez-vous, comme le niveau de jeu, les buts et le suspense derrière le Paris-SG à qui le titre de champion parait promis. En revanche, le Championnat de France a malheureusement été marqué par plusieurs incidents regrettables. Le dernier en date étant évidemment le jet de bouteille dont a été victime Dimitri Payet au début du choc entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, le 21 novembre dernier lors de la 14eme journée.

Les sanctions sont tombées, l'OL a eu un point en moins, puis Jean-Michel Aulas a écopé d'une lourde suspension mercredi soir de cinq matchs ferme de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. Mais les incidents se multipliant dans l'Hexagone, une mesure vient d'être décidée jeudi matin. Après une réunion avec les représentants du ballon rond français, le gouvernement a annoncé qu'un match de Ligue 1, comme de Ligue 2, sera « systématiquement et définitivement interrompu » lorsqu'un joueur ou un arbitre sera blessé par un projectile lancé depuis les tribunes.

Une cellule de crise devra se prononcer en 30 minutes maximum sur le sort de la rencontre

Si un incident se produit dans une enceinte de l'Hexagone, une cellule de crise (sans les présidents des clubs concernés) devra se prononcer en trente minutes maximum sur le sort de la rencontre, indique jeudi matin un communiqué signé des ministres Gérald Darmanin (Intérieur), Roxana Maracineanu (Sports, ministre déléguée) et Éric Dupond-Moretti (Justice). A noter aussi que la vente et le port de bouteilles en plastique seront interdits dans les stades de football, « au plus tard le 1er juillet 2022 ».

« À moyen terme, une réflexion sera menée pour la création d'une amende forfaitaire délictuelle, c'est-à-dire une sanction pénale qui est prononcée, en dehors d'un procès, par un policier, un gendarme ou un agent public habilité » afin de réprimer « l'introduction, la détention et l'usage de fusées ou artifices de toute nature dans une enceinte sportive », précise le communiqué. Enfin, à partir de la saison 2022-2023, les clubs professionnels devront tous disposer de « dispositifs de sécurité antiprojections », comme par exemple des filets de sécurité, installables pour certaines rencontres sur préconisation des préfets.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.