L1-L2 - Barrage aller : Froid de réalisme, Toulouse a fait exploser un AC Ajaccio au bout du rouleau

L1-L2 - Barrage aller : Froid de réalisme, Toulouse a fait exploser un AC Ajaccio au bout du rouleau©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 23 mai 2018 à 22h45

Avec trois buts sur coups de pied arrêtés, Toulouse a quasiment assuré son maintien en L1 dès le match aller des barrages contre l'AC Ajaccio (0-3). Loin de chez eux, usés mentalement et diminués par des blessures, les Corses ont tenu une mi-temps avant de craquer.

Le debrief
Le combat devait durer 180 minutes, il en aura suffi de 90 pour que Toulouse se mette à l'abri. Une fois que le TFC a mis le premier crochet, l'AC Ajaccio n'a jamais réussi à sortir des cordes et a fini K.-O. le barrage aller d'accession à la L1 ce mercredi (0-3). Ce score sévère révèle le réalisme des Violets, qui ont marqué sur trois coups de pied arrêtés pour s'assurer quasiment de vivre une 16eme saison consécutive dans l'élite, la plus longue série de l'histoire du club. Ils n'auront plus qu'à terminer le travail dimanche devant leur public lors du match retour, en espérant avoir avec eux tous leurs supporters pour savourer cet épilogue heureux d'une saison éprouvante. Les Toulousains ont cueilli mercredi des Corses qui ont vu les événements contraires se multiplier. Eprouvés mentalement par une fin de semaine mouvementée, entre le report de leur match contre Le Havre puis leur qualification houleuse, ils devaient en plus composer avec un déplacement à Montpellier et un match à huis-clos imposé par le LFP la veille.

« A domicile », l'ACA devait aussi faire avec les absences de deux cadres, Joris Sainati et Mathieu Coutadeur pour ce match aller. Pendant une bonne mi-temps, elles ne se sont pas ressenties. Les Ajacciens prenaient certes peu de risques, mais ils étaient bien en place et bloquaient tranquillement les timides offensives toulousaines. Une forme de maîtrise qui a volé en éclats avec l'ouverture du score de Max-Alain Gradel sur coup-franc direct au bout du temps additionnel du premier acte, Jean-Louis Leca se blessant à l'épaule au passage et laissant sa place à Riffi Mandanda. Le coup dur de trop pour les Corses, qui ont couru après le ballon sans parvenir à se créer la moindre véritable occasion au retour des vestiaires. Pendant ce temps-là, le TFC, tout en contrôle, n'a pas forcé pour ajouter deux buts au score et plier quasiment la double confrontation dès la première manche. Un luxe que les Toulousains auraient tort de ne pas savourer.
Le film du match
45eme minute+3 (0-1)
Coup-franc indiscutable en faveur de Toulouse pour une grosse semelle d'A.Marin sur Sanogo. Décalé sur la gauche à 22 mètres, Gradel enroule parfaitement sa frappe au-dessus du mur formé par les joueurs ajacciens et dépose le ballon au ras du poteau. Leca est trop court pour éviter l'ouverture du score.

46eme minute
Servi sur la gauche, Gradel fixe Hergault avant d'adresser un bon centre vers le second poteau, où Durmaz est libre de tout marquage. L'international suédois reprend de volée, mais sa tentative est trop croisée et file juste à côté du but ajaccien.

51eme minute (0-2)
Corner sur la gauche pour Toulouse. Imbula le tire sortant du gauche et Jullien coupe au premier poteau pour reprendre de demi-volée à dix mètres, devançant au passage Boé-Kane. Son tir ne laisse aucune chance à R.Mandanda, battu sur sa droite.

65eme minute (0-3)
Nouveau coup-franc pour Toulouse, suite à une faute de K.Lejeune sur Durmaz. Gradel le frappe et I.Diop est tout proche de reprendre de la tête à bout portant. Le ballon rebondit finalement sur A.Marin et Boé-Kane manque son dégagement, ce dont profite Sanogo pour conclure en force avec l'aide de la barre.
Tops et flops

TOP 3

GRADEL est resté sur la lancée de son match contre Guingamp le week-end dernier en portant à nouveau le TFC. Le plus remuant de tous les Violets, il a ouvert le score d'un maître coup-franc en toute fin de première période et s'est encore montré décisif sur un coup de pied arrêté indirect après l'heure de jeu. Si Toulouse reste en L1, il faudra tout faire pour garder l'international ivoirien.

Monté en puissance lui aussi contre l'En Avant, IMBULA a joué son rôle de patron technique dans une rencontre qu'il a survolé de son talent. L'ancien Marseillais était clairement un ton au-dessus de tout le monde dans cette soirée et l'a démontré avec une prestation de haut vol. Passeur décisif sur le corner amenant le deuxième but du TFC.

Parfois en difficulté cette saison, JULLIEN s'est rattrapé avec un but précieux dans l'optique du maintien. Resté sur le terrain après s'être ouvert l'arcade dans un duel qu'il a bien mené face à Gimbert, le défenseur toulousain s'est comporté en costaud. Dans la lignée de la saison passée plus que de celle en cours.


FLOP 3

Le rêve de CAVALLI de retrouver la L1 à bientôt 37 ans est probablement passé et le capitaine de l'ACA en est en partie responsable. Jamais il n'a réussi à peser sur la rencontre dans son rôle de soutien de l'attaquant de pointe et son déficit physique a sauté aux yeux face aux athlètes toulousains. Il aurait même pu se faire expulser juste avant sa sortie en répondant à Durmaz. Un soir sans pour lui.

Reconverti latéral gauche pour dépanner, même s'il l'avait déjà fait par le passé dans sa carrière, K.LEJEUNE a énormément souffert dans son couloir, notamment face aux déboulés de Durmaz, Somalia et Mubele dans son couloir. Une faute évitable a amené le troisième but toulousain, celui qui a probablement scellé le sort de la double confrontation.

BOE-KANE a clairement péché dans l'entrejeu. En retard à maintes reprises dans le jeu, il a surtout coûté cher par deux erreurs sur coups de pied arrêtés qui ont coûté deux buts : un marquage trop lâche face à Jullien puis un dégagement plein axe sur Sanogo. Cruel pour celui qui rêvait de découvrir la L1.
Monsieur l'arbitre au rapport
Sans pression du public, Ruddy Buquet a maîtrisé son sujet au cours d'un match qui a mis du temps à monter en tension. Quatre Ajacciens avertis logiquement.
La feuille de match
L1-L2 (Barrage aller) : AC AJACCIO - TOULOUSE : 0-3
La Mosson (match à huis-clos)
Temps ensoleillé - Pelouse bonne
Arbitre : M.Buquet (6)

Buts : Gradel (45eme+3), Jullien (51eme) et Sanogo (65eme) pour Toulouse

Avertissements : Cavalli (45eme), A.Marin (45eme+1), K.Lejeune (64eme) et Laci (76eme) pour l'AC Ajaccio

Expulsion : Aucune


AC Ajaccio
Leca (5) puis R.Mandanda (46eme / 4) - Hergault (4), A.Marin (4), Avinel (4), K.Lejeune (3) - Boé-Kane (3), Ma.Camara (5) - Maazou (4), Cavalli (cap) (3) puis Laci (69eme), Nouri (4) - Gimbert (4) puis Vialla (59eme)

N'ont pas participé : Cabit, Ab.Keita, Kadima, Tramoni
Entraîneur : O.Pantaloni


Toulouse
Lafont (5) - S.Yago (5), I.Diop (cap) (6), Jullien (6), Moubandje (4) - Somalia (5) puis Mubele (76eme), I.Sangaré (5), Imbula (7) - Durmaz (6) puis Toivonen (66eme), Sanogo (6), Gradel (7)

N'ont pas participé : Goicoechea (g), Amian, I.Sylla, Blin, Jean
Entraîneur : M.Debève

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.