L1 (J35) : Lille - Metz, duel à la vie à la mort pour conserver le droit d'y croire

L1 (J35) : Lille - Metz, duel à la vie à la mort pour conserver le droit d'y croire©Media365

Raphaël Brosse, publié le samedi 28 avril 2018 à 08h19

Respectivement avant-dernier et lanterne rouge du championnat, Lille et Metz croiseront le fer ce samedi (20h00) à l'occasion d'une rencontre qui, quoi qu'il arrive, vaudra très cher dans la lutte pour le maintien.

« Match de la dernière chance », « rencontre à six points », « duel à couteaux tirés », « malheur au perdant »... Tous les poncifs potentiellement utilisables en pareilles circonstances peuvent être appliqués au Lille - Metz disputé ce samedi soir (20h00). Car oui, cette confrontation entre les deux derniers du classement sera d'une importance capitale dans la course au maintien. Les Lillois voudront enfin mettre un terme à leur longue disette (aucun succès depuis fin janvier). Les Messins souhaiteront revenir à hauteur de leur adversaire du soir. Surtout, les deux formations connaissent parfaitement les données de l'équation : le vainqueur s'offrirait le droit d'y croire, tout en donnant un coup sans doute fatal au vaincu. Et inutile de préciser qu'un nul n'arrangerait absolument personne.Galtier : « Très compliqué si on ne gagne pas contre Metz »Cette rencontre vaudra donc son pesant d'or, et ce même s'il y aura encore trois journées de championnat ensuite. « Il ne nous reste pas quatre matchs, il nous reste un match : Metz, a d'ailleurs souligné Christophe Galtier en conférence de presse. Ce sera très compliqué si on ne gagne pas. Si on l'emporte, ça nous laissera la chance de jouer un autre match important à Toulouse le week-end prochain. Je sais que ça sera comme ça jusqu'à la fin de la saison. » Entre la mauvaise spirale de résultats, le manque de combativité de quelques joueurs, la défiance d'une frange d'ultras et l'avenir incertain sur le plan financier, l'optimisme n'est pas vraiment de mise dans le Nord. Les Dogues disposent cependant du même nombre de points que le barragiste, Troyes, qui semble en outre avoir un calendrier bien plus corsé que le leur. Autre facteur à ne pas négliger : les Lillois joueront ce match importantissime devant leur public. « Je dois faire en sorte que les supporters y croient parce qu'on aura besoin d'eux, a avoué l'entraîneur du LOSC. Ils ont été très présents contre Guingamp. Mon équipe est une équipe à qui il ne faut pas mettre de pression, à qui il faut du soutien. Elle est jeune, elle manque cruellement d'expérience. »Hantz : « L'espoir est revenu au sein du groupe »Un manque d'expérience dont le FC Metz pourra essayer de tirer profit. Lanterne rouge depuis fin août, le club à la croix de Lorraine a eu le mérite de refaire progressivement son retard. Sur les huit dernières journées, les Grenats n'ont chuté que deux fois, à Paris (5-0) et contre Lyon (0-5) mais ont aussi signé un inattendu succès à Rennes (1-2) qui les a totalement revigorés. Malgré une bonne prestation, les Mosellans ont été freinés dans leur élan par Caen le week-end dernier (1-2). L'heure n'est cependant pas aux regrets du côté du FCM. « L'espoir est revenu au sein du groupe, et nous sommes confortés par l'environnement dans lequel nous vivons, a en effet révélé Frédéric Hantz en conférence de presse. Etant donné la situation des deux équipes et le moment de la saison, il est impossible de savoir ce à quoi nous devons nous attendre samedi. Sera-ce un match ouvert ou fermé ? Difficile de le dire. » Contrairement à son homologue lillois, le coach messin essaie de minimiser l'importance du duel en eaux troubles de samedi. « Si on veut rester en Ligue 1, on ne peut pas être 20eme et, pour quitter cette dernière place, il faudra bien gagner des matchs, a expliqué l'ancien entraîneur du Mans. Quoi qu'il arrive à Lille samedi, dimanche il fera encore jour, et la semaine d'après nous préparerons un match face à Angers qui sera aussi important. » Le temps commence néanmoins à presser et ça, Nordistes et Lorrains l'ont bien compris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU