L1 (J33) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J33) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 14 avril 2018 à 23h30

Retrouvez les principales réactions après les matchs de samedi soir comptant pour la 33eme journée de Ligue 1.

Le plus sonné : Christophe Galtier (entraîneur de Lille)Est-ce que l'on va se remettre de ce match nul concédé en fin de rencontre ? Je n'ai pas la réponse. Pas encore. Vous dire que je ne suis pas touché serait vous mentir. Mais pas abattu au point de ne plus avoir d'espoir.

Le plus honnête : Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp)Je suis content pour les joueurs. Ils y ont cru jusqu'au bout. Il n'y a qu'eux. Moi, j'étais très déçu de leur prestation. Le mérite en revient aux joueurs. C'est très dur pour Lille. Mais s'ils en sont là, ce n'est pas un hasard.

Le plus lucide : Claudio Ranieri (entraîneur de Nantes)On joue sans confiance. À la fin, je suis content du match nul. Après, quand vos joueurs luttent… Beaucoup d’équipes sont meilleures que nous et ont plus d’opportunités de décrocher l’Europe mais je dois lutter. Je lutterai jusqu’à la fin.

Le plus satisfait : Olivier Dall’Oglio (entraîneur de Dijon)J’aurais eu les boules de le perdre. J’estime que l’on a fait un bon match. Je suis satisfait de ce nul. La manière dont on a évolué me convient. En termes de jeu, c’est notre meilleure prestation à l’extérieur depuis le début de saison.

Le plus chiffon : Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg)Ce soir on a mis tous les ingrédients pour remporter cette rencontre. Que puis-je reprocher aux joueurs ? Ils n'ont pas marqué, c'est tout. On n'est pas chanceux. J'étais un peu chiffon à la fin du match ce soir mais le football ça se joue avec un ballon et il faut le mettre au fond.

Le plus miraculé : Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne)Quand on a un grand gardien et qu'on a un défenseur qui n'abandonne jamais et qui nous marque des buts décisifs, on a quand même pas mal de qualités morales. Mais c'est vrai que sur le match, Strasbourg méritait. Aujourd'hui, je ne sais même pas si on méritait un point.

Le plus déçu : Sabri Lamouchi (entraîneur de Rennes)On doit tuer ce match en première mi-temps et en trois minutes on perd le fil, on perd le match. Collectivement on n’a pas fait ce qu’il fallait. Ça peut arriver, mais ça arrive au mauvais moment.

Le plus battant : Frédéric Hantz (entraîneur de Metz)Il y a des choses qui ont changé entre notre attitude dimanche dernier et ce soir et c’est une base importante pour notre fin de saison. Je pense que l’humiliation de Lyon a réveillé certaines consciences. L’espoir est encore là, il est mince, mais il est encore là, renforcé par cette victoire.

Sources : AFP, Ouest-France

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU