L1 (J31) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J31) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 06 avril 2019 à 23h15

Retrouvez les principales réactions des entraîneurs de Ligue 1 après les matchs de samedi soir comptant pour la 31eme journée.


Le plus héroïque : Christophe Pélissier (entraîneur d'Amiens)

Les joueurs ont été héroïques, je tiens à les féliciter, au même titre que le public. Il y a forcément un sentiment de déception avec le scénario mais on a vu une très belle équipe d'Amiens ce soir.  Avant le match, on aurait signé pour un point. À la mi-temps, à 10, on aurait encore plus signé pour 1 point. Mais au final, on est frustré de n'avoir qu'un point. 

Le plus ensoleillé : Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne)

Je suis passé par toutes les émotions. Dans un scénario où un adversaire se bat à un point que l'on n'arrive pas à marquer parce qu'il y a la barre ou le gardien, la plupart du temps on perd. Égaliser à la 95eme, c'est un petit rayon de soleil.

Le plus remonté : Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp)

C'était difficile pour nous en deuxième mi-temps. Deux facteurs expliquent ce nul : on perd trop vite nos ballons en seconde période et il y a eu un arbitrage complaisant avec Monaco. Guingamp n'est pas arbitré comme les autres. Cela n'est pas juste. 

Le plus guerrier : Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco)

La guerre pour le maintien continue. Je crois en mon groupe et en ses qualités. Je sais que nous pouvons nous surpasser et cela dès le prochain match (ndlr : contre Reims samedi prochain). Comme contre Caen la semaine dernière, nous avons réussi à nous procurer beaucoup de situations. Nous parvenons à inscrire ce but en toute fin de match. Je pense que ce résultat nul est logique.

Le plus patient : Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes)

On s'attendait à un match compliqué, face à Caen qui se bat pour se maintenir. On a su être patient. Je félicite les joueurs. Pour une fois, on ne s'est pas trop désorganisé. La victoire est logique.

Le plus dépité : Fabien Mercadal (entraîneur de Caen)

On craque à cinq minutes de la fin... C'est rageant. On a réussi à faire ce que l'on espérait dans ce match. Les remplaçants nîmois ont fait la différence. On a trois points sur deux déplacements. Maintenant, c'est place au sprint final.

Le plus plaisir : Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers)

Notre credo on le connaît : on sait marquer, on sait tenir, on sait revenir. On est une équipe difficile à battre. Les joueurs se sont fait plaisir et ils ont donné du plaisir. Ce que j'aimerais maintenant, c'est qu'on gomme ces petites erreurs qui peuvent nous permettre de gagner.

Le plus mitigé : Julien Stéphan (entraîneur de Rennes)

Je me suis régalé jusqu'à la 93eme... Ensuite, on a craqué au bout du temps additionnel sur un coup de pied arrêté concédé malheureusement. Forcément, il y avait de la déception dans le vestiaire mais il faut reconnaître que cette équipe d'Angers nous a mis à mal, notamment en deuxième période.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.