L1 (J27) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J27) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 24 février 2018 à 23h54

Retrouvez les principales déclarations des entraîneurs après les matchs de samedi soir comptant pour la 27eme journée de Ligue 1.

Le plus inquiet : Christophe Galtier (Lille)« Est-ce que c’est inquiétant ? Bien sûr que ça l’est. On va jouer beaucoup d’équipes qui vont être aussi dans ce registre-là. On sera tout le temps exposé. Pour se créer des situations il faut créer des décalages et pour créer des décalages il faut prendre des risques. Ce n’est pas avec le talent qu’on se maintient. Ça, c’est du pipeau et je l'ai dit aux joueurs ! »

Le plus heureux : Stéphane Moulin (Angers)« On était venus avec le secret espoir de gagner. On n'avait pas bien géré notre avantage à Montpellier lors de notre dernier déplacement mais là, on a eu les ressources pour aller chercher les trois points donc c'est une très belle soirée. Le résultat n'est pas illogique. On doit être satisfaits de ce qu'on a fait car c'est une sacrée performance. On a parfaitement manœuvré pour parvenir à nos fins. Nous seulement ça nous fait du bien mais ça leur fait du mal à eux. »

Le plus confiant : Claudio Ranieri (Nantes)« On fait malgré tout un bon match sauf que ça se joue sur de petits détails. Sur nos cinq derniers matches à la maison, on en perd quatre et on fait une fois match nul, ce n'est pas possible. Ça va changer. Je suis déçu mais je demeure très confiant car l'équipe travaille très bien. En deuxième période, on a joué plus vite, davantage écarté et on s'est créé beaucoup d'occasions sauf qu'on n'a pas fait le but... On ne peut pas se l'expliquer. »

Le plus dithyrambique : Christophe Pelissier (Amiens)« Je ne peux que féliciter mes joueurs. Ces trois points vont au-delà de mes espérances. On dit souvent que la réussite sourit aux audacieux, on l'a prouvé en alignant deux attaquants. Bien sûr, la deuxième mi-temps a été compliquée et ce pour deux raisons, car Nantes a élevé son pressing et que l'on a rencontré des difficultés à tenir le ballon. J'ai vu un groupe extraordinaire, j'ai aimé son abnégation et je félicite Régis Gurtner qui nous permet de prendre trois points. »

Le plus frustré : Antoine Kombouaré (Guingamp)« C’était un match certainement plaisant à voir, il y a eu plusieurs retournements de situation. Mais c’était un match frustrant, vraiment. Il nous a manqué de mener au score, tout simplement. La seule satisfaction qu’on ait, c’est de prendre un point, de s’être révolté. Au foot, le plus dur, c’est de marquer des buts… »

Le plus mitigé : Frédéric Hantz (Metz)« Je pense qu’on aurait dû l’emporter par rapport au scénario. On mène deux fois au score. Après, ça reste un bon point. On était en difficulté par rapport à nos trois derniers matchs et par rapport à notre situation au classement, parce qu’on ne respecte pas les fondamentaux. De ce point de vue-là, je trouve qu’on a fait un match solide dans notre organisation, dans l’implication mentale des joueurs. On a fait le match qu’il fallait, même si on a un ratio de passes réussies extrêmement faible. Notre maîtrise technique est insuffisante. Mais, même à 2-2, je pense qu’on peut faire la différence en fin de match. »

Le plusprotecteur : Sabri Lamouchi (Rennes)« On a été patients pour gagner ce match. Troyes a été une équipe valeureuse, mais elle a laissé beaucoup plus d'espaces après le premier but. Troyes nous a mis en difficulté en jouant si bas, en réduisant les espaces. On n'a pas réalisé une prestation du niveau souhaité. On a manqué de justesse, de vitesse. Sarr ? Je vais arrêter de parler de lui. Je demande aux arbitres de protéger tous les joueurs. »

Le plus scandalisé : Jean-Louis Garcia (Troyes)« C’est trop facile d’arbitrer l’ESTAC. C’est insupportable ce sentiment d’injustice. J’ai vu 20 fois les images. C’est une tricherie de Sarr. Je suis d’accord, il faut protéger les attaquants mais il faut aussi sanctionner les simulateurs. »

Le plus satisfait : Olivier Dall'Oglio (Dijon)« Je suis doublement satisfait, par le résultat et par le visage montré par l'équipe, qui a fait preuve de solidité. C'est une très bonne chose de ne pas avoir encaissé de but pour la seconde fois consécutive. Les joueurs ont très bien respecté les consignes, en étant très présents dans tous les secteurs. »

Le plus fataliste : Patrice Garande (Caen)« On a loupé notre match, notamment la première mi-temps. On a été mangé de partout, même si on a eu des séquences intéressantes. C’était insuffisant dans le domaine défensif. On est revenu avec de meilleures intentions en deuxième période. Le système de jeu de Dijon ne nous a pas perturbés plus que ça. Ils ont simplement été plus performants que nous. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.