L1 (J26) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J26) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 18 février 2018 à 00h07

Retrouvez les principales déclarations des entraîneurs après les matchs de samedi soir comptant pour la 26eme journée de Ligue 1.

Le plus optimiste : Jean-Louis Garcia (Troyes)« Au-delà de la victoire, qui est très importante, c'est la qualité du match réalisé par mes joueurs que je retiens. Encore une fois, nous n'avons pas montré le visage d'un 19eme de Ligue 1. Aborder une rencontre aussi cruciale avec cette détermination, cela me laisse beaucoup d'espoir et d'optimisme pour la suite. »Le plus abattu : Frédéric Hantz (Metz)« Ce n'est pas une désillusion mais une très grosse déception. On s'était donné les moyens de gagner ce match en se créant des occasions. Le scénario est cruel. Je remercie les supporters de nous avoir soutenu tout au long du match, on aurait aimé partager un peu de joie avec eux. »Le plus épicurien : Patrice Garande (Caen)« J'ai surtout envie de retenir le caractère de mes joueurs, de mon équipe. Ils ne lâchent rien, ils vont au bout, ils montrent des ressources mentales au-dessus de la moyenne, parce que quand même, rater deux penalties dans le même match, un moment donné il faut se persuader que ça va finir par tourner, il faut insister... J'ai envie de leur tirer un coup de chapeau pour ça. »Le plus honnête : Sabri Lamouchi (Rennes)« Repartir avec un point, ce n'est pas une mauvaise opération vu la physionomie du match. (...)  Il y a ces deux penalties, le premier loupé, le second bien arrêté, indiscutables. La physionomie du match fait qu'il y a un peu de frustration, mais si on veut être totalement objectif on doit repartir satisfaits de ce point pris ici. »Le plus pragmatique : Christophe Pelissier (Amiens)« Ce soir, compte tenu du scénario, on a su être solides et intelligents pour au moins prendre un point. Un point qui est important, car il fait tourner le compteur, même si on aurait aimé en prendre trois. L'autre satisfaction, c'est notre clean sheet, le premier depuis onze matchs. Il faut savoir ne pas perdre. »Le plus déçu : Michaël Debève (Toulouse)« On a perdu deux points. On était venu avec l'intention de jouer, d'aller de l'avant et de proposer des situations. On n'a pas été loin d'ouvrir le score. (...) Mais il va falloir se livrer un peu plus offensivement. On a manqué de mouvement, c'est mon gros regret. On avait prévu de passer beaucoup plus dans les couloirs. Cela n'a pas été le cas sur un terrain difficile. Ce n'est pas une excuse. Mais on n'a pas mis assez de vitesse. C'est un axe de progrès pour nous. Il y a toujours du doute. »Le plus agacé : Michel Der Zakarian (Montpellier)« En première période, on a joué à huit contre onze. Quand on joue à huit, il est difficile de gagner un match. On a fait un match amical en première période, alors que l'on vise la 5e place. Certains revendiquent de jouer, mais il ne faut pas dormir. »Le plus frustré : Antoine Kombouaré (Guingamp)« Il y a de la frustration. Il y avait la place pour gagner. Le scénario du match nous est favorable. On mène. On a la possibilité de marquer un second but, mais on s'est arrêté de jouer en seconde période. On a passé notre temps à défendre et à subir. Le mot d'ordre à la mi-temps était pourtant de jouer et d'ajouter un second but pour tuer le match. »Le plus dépité : Stéphane Moulin (Angers)« Ce soir, le score est une véritable injustice. C'est difficile d'exprimer un sentiment sur ce genre de chose. C'est tellement invraisemblable que les mots manquent parfois. On n'est pas fou, on sait bien qu'on est dans une situation difficile. Le plus important, c'est pas d'être 19eme le 17 février, c'est d'être 17eme le 19 mai. »Le plus chanceux : Jean-Louis Gasset (Saint-Etienne)« Un hold-up ? Je ne pense pas, mais on a beaucoup de réussite dans le dernier quart d'heure : Debuchy et M'Vila qui sauvent sur la ligne, Ruffier qui fait de gros arrêts... Ce dernier quart d'heure, c'était Fort Alamo mais on a défendu héroïquement. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU