L1 (J24) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J24) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 03 février 2018 à 23h47

Retrouvez les principales déclarations des entraîneurs après les matchs de samedi soir comptant pour la 24eme journée de Ligue 1.

Le plus satisfait : Michaël Debève (Toulouse)« C'est une soirée parfaite, une soirée très importante. Il fallait valider la victoire contre Troyes. Cette fois-ci, nos adversaires directs ont perdu. Donc oui, une soirée parfaite. On savait que Nice allait nous imposer du jeu à l'intérieur. Il fallait tenir bon. Il y avait beaucoup d'absents à Nice, mais chez nous aussi. Il ne faut pas minimiser notre performance. Il fallait faire tourner le facteur chance et réussite. »Le plus fataliste : Lucien Favre (Nice)« Les passes c'est bien, mais il faut du dribble, de la percussion. On prend un beau but, il faut le reconnaître, sur la seule occasion de Toulouse. Sur ce match, un 0-0 eut été bien. On n'a pas eu assez d'occasions pour prétendre gagner. On n'en a pas assez fait balle au pied pour déranger une défense. »Le plus malchanceux : Thierry Laurey (Strasbourg)« On ne pouvait pas concéder un but comme ça d'entrée. On a fait une erreur qui nous a coûté cette ouverture du score, mais le début n'était pas forcément raté pour autant. Après, tu es obligé de prendre plus de risques et sur un terrain comme celui-ci, face à une équipe avec un gros impact athlétique, c'est compliqué. Ce soir, on n'a pas eu de bol. »Le plus pragmatique : Gustavo Poyet (Bordeaux)« On n'a pas été magnifique avec le ballon, mais on a tenté des choses. Quand on a marqué le deuxième but, on savait que Strasbourg allait venir, donc, on a changé de style de jeu. Parfois, ce n'est pas joli, mais à la fin de la saison, ces trois points seront vraiment importants. »Le plus énervé : Christophe Pélissier (Amiens)« Quand on joue le maintien, on doit afficher plus de mordant, plus d'allant même si notre adversaire était plus fort techniquement. Notre prestation, et encore plus notre état d'esprit, sont inquiétants. Ce soir, je suis agacé, on a clairement raté notre match. »Le plus heureux : Jean-Philippe Gasset (Saint-Etienne)« C'est la victoire la plus aboutie des quatre de l'année 2018. Pour les trois premières, il y avait toujours eu des concours de circonstances favorables et nous étions à domicile. Là, nous avons maîtrisé le sujet dès le début. Quand mon équipe joue comme ça, elle joue le football que j'aime. »Le plus soulagé : Michel Der Zakarian (Montpellier)« On a eu la chance de revenir au score juste avant la mi-temps. En seconde période, on a fait une prestation d'un autre niveau. À défaut d'avoir beaucoup d'occasions, nous avons été efficaces. On a pris le dessus sur Angers sur le plan physique, mais surtout nous avons été bons dans l'utilisation du ballon pour marquer un beau second but. »Le plus déçu : Stéphane Moulin (Angers)« Je ressens plus de déception que de frustration. La frustration, on l'a à la mi-temps car le score (1-1) est bien bien payé pour eux. Ce qu'on a fait fait, c'était bien, dans la continuité des derniers matches. On doit rentrer avec un avantage car on est alors maîtres du jeu, enthousiastes, tout était réuni pour qu'on reparte d'ici avec quelque chose. Je n'ai pas compris. »Source : AFP

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU