L1 (J2) : Badiashile offre 3 points à Monaco contre Metz

L1 (J2) : Badiashile offre 3 points à Monaco contre Metz©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 30 août 2020 à 17h00

Même réduits à 10, les Monégasques se sont employés pour enfin lancer leur saison à Metz (0-1).

Accroché, la semaine passée, au stade Louis-II par Reims (2-2), Monaco a parfaitement réagi du côté de Metz (0-1), lors de la 2eme journée de Ligue 1. Un succès minimaliste, acquis grâce au deuxième but en deux matches du défenseur de 19 ans, Benoit Badiashile. Conséquence : Monaco empoche sa première victoire de l'exercice 2020-21.

Le réalisme princier

Tout n'a pas été simple pour les joueurs de Niko Kovac, bousculés en première période, à l'image du raid solitaire de Matthieu Udol (14eme) ou du coup franc placé au ras du poteau par Farid Boulaya (27eme). Mais c'est bien sur un coup franc anodin que Monaco a fait la différence. Sur un coup franc de Sofiane Diop, mal dégagé, Benoit Badiashile a trompé Alexandre Oukidja, d'une puissante reprise du gauche en demi-volée, sous la lucarne (0-1, 22eme). Un résultat que les visiteurs ont gardé jusqu'au bout, malgré l'exclusion de leur milieu de terrain, Youssouf Fofana, dès le retour des vestiaires (47eme).

Trop peu dangereux dans le jeu

Entreprenants, capables de fulgurances, les Lorrains ont malgré tout déçu dans la dernière passe, pour leur première sortie de la saison. Face à un ASM nerveux et souvent sanctionné par l'arbitre monsieur Stinat (5 cartons jaunes et un rouge), les joueurs de Vincent Hognon ne s'en seront remis qu'aux coups de pied arrêtés pour essayer d'inquiéter Benjamin Lecomte, héros de cette partie.

Une charnière d'impact

Pour Monaco, on se contentera du bon résultat et d'une certaine solidité défensive, symbolisée par la bonne collaboration entre Axel Disasi et le meilleur buteur actuel du club du Rocher, Benoit Badiashile. L'apport de Gelson Martins a aussi été précieux pour donner de l'air aux siens. Ces trois points seront à bonifier dans quinze jours, à Louis-II, face à Nantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.