L1 (J18) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir

L1 (J18) : Les déclas qui claquent après les matchs de samedi soir©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 16 décembre 2017 à 23h50

Le fair-play de Pascal Dupraz, le soulagement de Frédéric Hantz ou encore la colère de Michel Der Zakarian... Retrouvez les déclarations des entraîneurs de Ligue 1 après la 18eme journée de Ligue 1.

Le plus satisfait : Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Dijon) C'est un très bon résultat. Nous l'avons obtenu grâce à une première période très bien entamée, avec de l'efficacité et trois buts, dont deux vite inscrits et une vraie solidité défensive. Le plus indigné : Joao Sacramento (entraîneur de Lille) On a été indigne du LOSC en première mi-temps. L'adversaire en voulait plus que nous et nous a donné une belle leçon de football. C'est la deuxième fois que ça nous arrive. Le fait que ce soit une jeune équipe n'excuse pas tout. Le plus inoffensif : Patrice Garande (entraîneur de Caen) On se crée toujours des situations, mais on pêche toujours par inefficacité. J'ai un effectif avec ses limites, deux joueurs (Rodelin et Santini) qui marquent quasiment tous nos buts. On a un problème devant, mais ça me poserait davantage de soucis si l'état d'esprit n'était pas là. Le plus positif : Antoine Kombouaré (entraîneur de Guingamp) C'est notre quatrième match sans prendre de but. C'est à partir de cette qualité qu'on peut valider des succès et construire. Il nous a manqué peut-être d'un peu d'audace dans le jeu, mais la débauche d'énergie consentie en première mi-temps nous a coûté. Le plus énervé : Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) C'est une grosse, grosse déception de perdre ce match. C'est de notre faute. On n'a pas respecté les fondamentaux et on a été punis. On n'a pas été bons, tout simplement. Le plus soulagé : Frédéric Hantz (entraîneur de Metz) On est très heureux de cette victoire. J'aurais préféré que ce succès arrive plus tôt, ailleurs et si possible à Metz. On ne choisit pas ses victoires, encore moins quand on est derniers. C'est une récompense par rapport aux souffrances vécues. J'espère que des verrous vont sauter au niveau de la confiance des joueurs. Le plus sobre : Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) On savait qu'ils avaient des joueurs qu'il fallait surveiller comme le lait sur le feu. Delort a fait une grosse première mi-temps et Gradel a été très présent. On a 24 points à un match de la trêve, c'est déjà pas mal. On va aller à Metz pour prendre au moins un point. Le plus fair-play : Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse) J'ai passé un très bon moment de football. On sent que le Racing va compter dans les prochaines années. J'ai vécu un moment magique ce soir. Superbe ambiance. Laurey est un excellent entraîneur. J'espère que Toulouse rejouera ici en Ligue 1 l'année prochaine. Le plus emballé : Jean-Louis Garcia (entraîneur de Troyes) C'était un match important entre deux beaux promus et c'est une très belle victoire pour nous. J'ai adoré l'attitude, l'intensité qu'ont mis les joueurs dans cette rencontre. Le plus serein : Christophe Pélissier (entraîneur d'Amiens) Troyes jouait une finale contre nous, on devra en jouer une contre Nantes mercredi pour essayer de prendre encore des points avant la trêve. Mais quoiqu'il arrive, le bilan sera positif. Source : AFP

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU