L1 (J11) : Le onze-type des joueurs passés par le PSG et Nice

L1 (J11) : Le onze-type des joueurs passés par le PSG et Nice©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 25 octobre 2017 à 15h32

Ce vendredi, le PSG reçoit l'OGC Nice à l'occasion de la 11eme journée de Ligue 1. Deux clubs qui ont une grande histoire commune puisqu'au total, 34 joueurs sont passés par Paris et par Nice au cours de leur carrière. Voici le onze-type sélectionné parmi eux.




Dominique Baratelli (Gardien, 281 matchs avec le PSG, 285 avec Nice)


Né et formé à Nice, Dominique Baratelli a fait ses débuts professionnels avec l'AC Ajaccio en 1967. Après quatre saisons en Corse, le gardien d'1,78m est retourné dans son club formateur en 1971, où il fut rapidement appelé en équipe de France, notamment pour disputer les Coupes du Monde 1978 et 1982 (21 sélections au total). Après sept saisons et 285 matchs avec Nice, il a rejoint le PSG en 1978 et gagné deux Coupes de France avec le club de la capitale (1982, 1983). Baratelli a pris sa retraite en 1985 après 281 matchs joués avec le PSG. Il est aujourd'hui le quatrième joueur ayant disputé le plus de matchs en Ligue 1 (593).

Le remplaçant : Lionel Letizi. Formé à Nice, le gardien international français (4 sélections) a disputé 196 matchs avec le PSG (2000-2006) avant de finir sa carrière chez les Aiglons en 2011 avec 159 matchs au compteur.

Le réserviste : Jérôme Alonzo. Lui aussi formé à Nice, où il n'a joué que huit matchs en cinq saisons, le gardien français a rallié le PSG, où il a joué 101 matchs en sept saisons (2001-2008).


Jean-Pierre Adams (Défenseur, 42 matchs avec le PSG, 144 avec Nice)


Double champion de France amateur avec Fontainebleau, Jean-Pierre Adams a découvert le football professionnel avec Nîmes avant de rejoindre Nice en 1973. Le robuste défenseur a disputé au total 144 matchs et inscrit 17 buts en quatre saisons avec les Aiglons, avant de signer au PSG en 1977. Il a quitté le club parisien deux ans plus tard, après avoir inscrit deux buts en 42 matchs pour rejoindre Mulhouse, puis le FC Chalon la saison suivante où il terminera sa carrière avant qu'une erreur d'anesthésie lors d'une banale opération du genou ne le plonge dans un coma qui dure depuis 34 ans. Au cours de sa période niçoise, Adams a connu 22 sélections en équipe de France.

Le remplaçant : Christophe Jallet. Le natif de Cognac a passé cinq saisons au PSG où il a joué 198 matchs et marqué 9 buts (2009-14). L'international français (14 sélections - 1 but) est arrivé chez les Aiglons en 2017.

Le réserviste : Larrys Mabiala. Formé au PSG, l'international congolais (12 sélections) a rejoint Nice en 2009 après sept matchs avec Paris et joué au total 41 matchs en deux saisons avec les Aiglons.


Sammy Traoré (Défenseur, 96 matchs avec le PSG, 130 avec Nice)


Formé à Créteil où il a joué pendant huit saisons en National puis en L2, Sammy Traoré a découvert la L1 en signant à Nice en 2003. Il y a retrouvé son ancien entraîneur à Créteil, Gernot Rohr. Le Franco-Malien, qui a totalisé 21 sélections avec l'équipe du Mali, a joué 130 matchs avec Nice, marquant 15 buts, avant de rejoindre le PSG en 2006. Cantonné à un rôle de remplaçant, il sera même prêté un an à Auxerre (2007/2008) avant de mettre un terme à sa carrière en 2011, après 96 matchs joués et 4 buts marqués sous les couleurs parisiennes.

Le remplaçant : Pierre Dréossi. Le défenseur français a passé trois ans à Nice (96 matchs), avant de signer du côté du PSG, où il a joué 21 matchs en une seule saison (1988/1989).

Le réserviste : William Ayache. L'international français (20 sélections) a disputé 30 matchs en une saison avec le PSG (1986/1987) et signé en 1990 à Nice, où il n'a pas joué la moindre rencontre.


José Cobos (Défenseur, 110 matchs avec le PSG, 191 avec Nice)


Après des débuts professionnels à Strasbourg, José Cobos rejoint le PSG en 1993 contre la volonté de son entraîneur, Gilbert Gress. Avec le club de la capitale, l'arrière gauche a presque tout gagné : le championnat en 1994, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue en 1995 et, en apothéose, la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe en 1996. Date à laquelle il a rejoint l'Espanyol, après 110 matchs et un unique but avec le PSG, avant de signer à Toulouse en 1998 puis à Nice en 1999. Cobos y a passé six saisons et y a terminé sa carrière en 2005 au bout de 191 matchs avec les Aiglons, totalisant 7 buts. Il fait aujourd'hui partie de l'équipe municipale dans la cité azuréenne.

Le remplaçant : Grégory Paisley. Formé au PSG, le défenseur français n'y a joué que 23 matchs (1 but) en cinq saisons (1996-2001), avant de signer à Nice huit ans plus tard et de jouer 41 matchs en deux saisons.

Le réserviste : Jean-Paul Rostagni. L'international français (25 sélections) a joué 32 matchs lors de son unique saison au PSG (1971/1972) et terminera sa carrière à Nice en 1975, après avoir joué 28 matchs en deux ans.


Hatem Ben Arfa (Milieu, 17 matchs avec le PSG, 37 avec Nice)


Né en région parisienne, Hatem Ben Arfa a signé au PSG cet été après des passages par Lyon, où il a été formé, Marseille, Newcastle, Hull City et Nice. Le milieu offensif a rejoint les Aiglons en 2015 en cherchant à se relancer, après des derniers mois difficiles en Angleterre. Son unique saison à Nice est une réussite, puisqu'il a marqué 18 buts en 37 matchs et attiré l'œil des plus grands, dont le PSG, qui l'a fait signer cet été. Malgré des débuts compliqués, notamment en raison de son manque de temps de jeu, Ben Arfa a pour l'instant disputé 17 matchs toutes compétitions confondues avec le club parisien.

Le remplaçant : Fabrice Abriel. Formé au PSG, le milieu français n'a joué que cinq matchs avec le club parisien entre 2000 et 2002 et s'est engagé avec Nice en 2011, où il a disputé au total 94 matchs en trois saisons.

Le réserviste : Sylvain Léandri. Formé à Nice, le milieu français joue 51 matchs en six ans avec les Aiglons avant de signer au PSG en 1971, où il a disputé 16 matchs lors de son unique saison.


Daniel Bravo (Milieu, 280 matchs avec le PSG, 175 avec Nice)


Daniel Bravo aura eu une grande histoire avec ces deux clubs. Formé à Nice où il a joué pendant trois saisons, le jeune milieu a rejoint Monaco en 1983, avant de retourner à l'OGCN en 1987. Deux nouvelles saisons avant de signer au PSG en 1989. A l'instar de José Cobos, il a tout gagné avec le PSG : un championnat en 1994, les Coupe de France et de la Ligue en 1995 et une Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1996. Il a quitté cette année-là le club parisien avec 280 matchs et 27 buts au compteur pour signer à Parme. Après deux expériences à Lyon puis Marseille, il a rallié... Nice en 1999 pour y terminer sa carrière. 175 matchs et 39 buts au total en six saisons au total chez les Aiglons.

Le remplaçant : Jean-Noël Huck. L'international français (17 sélections) a joué la majeure partie de sa carrière à Nice avec 236 matchs en sept ans (1971-1978) avant de s'engager avec le PSG, où il a disputé 60 matchs en deux saisons.

Le réserviste : Jocelyn Rico. Après trois ans et 114 matchs à Nice, le milieu français a rejoint le PSG en 1988 et y a joué 25 matchs lors de son unique saison au club.


Mathieu Bodmer (Milieu, 91 matchs avec le PSG, 85 avec Nice) :


Arrivé au PSG en 2010 après être passé par Caen, où il a été formé, Lille et Lyon, Mathieu Bodmer s'est imposé dans l'effectif parisien en tant que joueur polyvalent, pouvant jouer à presque tous les postes axiaux, de milieu offensif à défenseur central. Une compétence qui lui a permis d'être régulièrement titulaire sous Antoine Kombouaré. En 2011, l'arrivée de Carlo Ancelotti sur le banc parisien a réduit son temps de jeu, ce qui l'a poussé à rejoindre Nice en 2013, après avoir joué 91 matchs et marqué 13 buts avec le PSG. Aujourd'hui capitaine des Aiglons, Bodmer cumule pour l'instant 85 matchs avec Nice, pour cinq buts.

Le remplaçant : Didier Digard. Passé par le PSG en 2007-08 où il a joué 19 matchs, le milieu français est arrivé à Nice en 2010 et a joué 165 matchs avant de quitter le club en 2015.

Le réserviste : Jean-Louis Leonetti. Le milieu français a effectué au total deux passages à Nice (50 matchs en 1960/1961 et en 1962/1963) et au PSG (80 matchs en 1971/1972 et entre 1973 et 1975).


David Hellebuyck (Milieu, 19 matchs avec le PSG, 138 matchs avec Nice)


Passé une saison par le PSG (19 matchs en 2006-07), le milieu français a terminé sa carrière à Nice en 2012, après avoir joué 138 matchs en cinq saisons avec les Aiglons.

Le remplaçant : Lyazid Sandjak. Né à Montreuil et formé à Noisy-le-Sec, Lyazid Sandjak a débuté en professionnel avec le PSG en 1986. En six saisons dans le club de la capitale, le milieu algérien a peu joué, mais a disputé tout de même 77 matchs, marquant huit buts, avant de rejoindre Nice en 1992. Il y a trouvé un temps de jeu plus conséquent et inscrit 29 buts en 97 matchs avec les Aiglons en trois saisons.

Le réserviste : Fabrice Poullain. L'international français (10 sélections) a joué 114 matchs en trois saisons (1985-1988) avec le PSG et a terminé sa carrière à Nice, avec une ultime saison à 20 matchs.


Jules Bocandé (Attaquant, 41 matchs avec le PSG, 115 avec Nice)


Après des débuts au Sénégal et un passage en Belgique, Jules Bocandé est arrivé en France en 1984 à Metz. Il s'est engagé avec le PSG deux saisons plus tard, en 1986, avec qui il a marqué six buts en 41 matchs. L'international sénégalais (73 sélections, 20 buts) n'est resté qu'une année à Paris et s'est envolé pour Nice, où il s'est installé à la pointe de l'attaque pendant quatre saisons. Bocandé a inscrit au total 33 buts en 115 matchs avant de partir à Lens et de terminer sa carrière en 1993 à l'Eendracht Alost, en Belgique.

Le remplaçant : Marco Simone. L'actuel entraîneur du Stade Lavallois a marqué au total 32 buts en 80 matchs avec le PSG (1997-1999) et joué sept matchs avec Nice en 2004, sans marquer.

Le réserviste : Kaba Diawara. L'international guinéen (29 sélections) a marqué deux buts en 20 matchs avec le PSG (entre 2000 et 2003) et 12 en 39 matchs avec Nice en 2002-2003.


Mustapha Dahleb (Attaquant, 310 matchs avec le PSG, 21 avec Nice)


Une des légendes du PSG. Formé à Sedan, Mustapha Dahleb a signé au PSG en 1974 contre une somme record à l'époque en France, 1,35 millions de francs. En dix ans à Paris, l'international algérien (20 sélections, 6 buts) a marqué l'histoire du club avec 98 buts en 310 matchs, ce qui en a fait le cinquième meilleur buteur de l'histoire du club et le sixième plus capé. Vainqueur de la Coupe de France en 1982 et 1983 avec le PSG, le « Fennec du Siècle » (élu en 2001) a rejoint Nice, alors en deuxième division, en 1984 pour y terminer sa carrière. Il y a inscrit 4 buts en 21 matchs.

Le remplaçant : Daniel Sanchez. L'ailier français a effectué ses débuts professionnels à Nice et a marqué 54 buts en 232 matchs avec les Aiglons (1972-1981), avant de signer au PSG où il a marqué deux buts en 22 matchs lors de son unique saison à Paris.

Le réserviste : Franck Dja Djédjé. Formé au PSG, l'ailier ivoirien a joué cinq matchs sans marquer en trois ans à Paris (2003-06) et inscrit quatre buts en 36 matchs à Nice (2011-12).


Nambatingue Toko (Attaquant, 171 matchs avec le PSG, 99 avec Nice)


International tchadien, Nambatingue Toko effectue l'ensemble de sa carrière en France. Déniché par Nice en 1975 en provenance d'Albi, l'attaquant d'1,87m a disputé 99 matchs et marqué 26 buts en trois saisons avec les Aiglons avant de faire des piges à Bordeaux, Strasbourg et Valenciennes. Il a posé finalement ses valises au PSG en 1980, avec qui il a remporté la Coupe de France en 1982 et en 1983. En cinq saisons, Toko a totalisé 43 buts en 171 matchs avec le club parisien avant de partir finir sa carrière au RC Paris, en 1986.

Le remplaçant : James Debbah. L'international libérien (72 sélections) a inscrit 22 buts en deux saisons avec Nice (1995-1997), mais n'aura pas le temps de marquer avec le PSG, où il a joué 12 matchs en 1998.

Le réserviste : Franck Vandecasteele. Formé au PSG, l'attaquant français ne joue qu'un match avec le club parisien en 1985 mais marque neuf buts lors de son unique saison à Nice, en 1997/1998.


Entraîneur-joueur : Carlos Bianchi


Légende du PSG où il a marqué 71 buts en seulement 80 matchs entre 1977 et 1979, l'international argentin (14 sélections) n'a jamais joué à Nice, mais a entraîné le Gym entre novembre 1989 et juin 1990, pour un bilan de sept victoires, six matchs nuls et onze défaites en 24 matchs.

 
3 commentaires - L1 (J11) : Le onze-type des joueurs passés par le PSG et Nice
  • ♪ meme pas peur ! nice - 7 psg 0 ! point barre allez y les commentaires ! ♫

    Et même qu'en somme ,l'arbitrage est un douzième homme sage au onzième de ripa ou niçois en cage!
    Une forte prière en gonflant le torse pour Marie au sport d'hiver ,ronflant en l'écorce!

    L'arbitrage serait le douzième homme de Paris ou de Nice!
    Une prière en gonflant le torse pour lui s'il vous plait ,en corse!

  • Kopa, Fontaine , Wiesniewsky!!!! aussi????????

  • bonjours ! je pense que l ogc nice va gagner haut la main ! et que pour les qatar ce ne sera plus * ici c est paris *

    Bonjours!
    Ici c'est Paris et si vous partez par son centre à droite ou à gauche de celui et celle sur le bon chemin ,vous vous en éloignez et vous ne serez plus à égalité du citoyen qui est libre de penser essentiellement à tous ces gens qui ne peuvent par fraternité,espérer vers chacun!
    Allez l'OGC Nice,j'essuie tes fils!

    c'est normal ,aimelacorse désavantagée en ile anglaise :
    le parc n'est pas en force ,arbitralement sous l'A13!
    Ceci au dessus des partouzes explique pourquoi à ce jeu d'individus apolitiques ,ils jouent à douze vers deux buts du pipeau ,au cirque.

    Bonjours!
    Ici c'est Paris et si vous partez par son centre à droite ou à gauche de celui et celle sur le bon chemin ,vous vous en éloignez et vous ne serez plus à égalité du citoyen qui est libre de penser essentiellement à tous ces gens qui ne peuvent par fraternité,espérer vers chacun!
    Allez l'OGC Nice,j'essuie tes fils!

    c'est normal ,aimelacorse désavantagée en ile anglaise :
    le parc n'est pas en force ,arbitralement sous l'A13!
    Ceci au dessus des partouzes explique pourquoi à ce jeu d'individus apolitiques ,ils jouent à douze vers deux buts du pipeau ,au cirque.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]