L1 (J1) : Lorient renverse Strasbourg

L1 (J1) : Lorient renverse Strasbourg©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 23 août 2020 à 17h03

Mené 1-0 par Strasbourg, Lorient s'est finalement imposé (3-1) à l'occasion de la première journée de Ligue 1 de la saison 2020/2021.

Lorient a raté son retour en Ligue 1. Oui, les Merlus sont passés au travers en première période, se montrant empruntés et encaissant un but de Mehdi Chahiri à la demi-heure de jeu. Mais heureusement pour les Morbihanais, le deuxième acte a été beaucoup plus satisfaisant et ça s'est vu au tableau d'affichage, sur lequel les noms de Yoane Wissa, Adrian Grbić (sur penalty) et Pierre-Yves Hamel sont venus s'inscrire.

Avant de sombrer, le RC de Strasbourg, disposé en 4-2-3-1 plutôt qu'avec une arrière-garde à trois têtes et avec aucune réelle recrue à aligner, s'était montré solide et réaliste. Et sous l'impulsion d'un Chahiri séduisant en première avant de rentrer dans le rang (il découvrait la Ligue 1 pour ses première minutes officielles avec le Racing après son bel exercice en prêt du côté du Red Star), il a frappé en contre en comptant sur la présence devant de la tour de contrôle Ludovic Ajorque, passeur décisif sur le premier but des siens cette saison. À ce moment-là, on ne voyait pas Lorient sortir de cette partie la tête aussi haute. Pourtant, Christophe Pélissier n'a même pas eu à effectuer des changements pour que son équipe change de visage et hausse le ton.

Kawashima a retardé l'échéance

Devenu indispensable aux siens lors du dernier exercice, Yoanne Wissa a prouvé que le passage à l'étage supérieur ne l'empêcherait pas de faire frissonner les filets, avec une tête qui a remis les deux équipes à égalité. Dans le dur durant les 45 premières minutes à l'image de sa prestation lors du dernier match amical de sa formation contre Guingamp huit jours plus tôt, Grbić est sorti de sa boîte. Et il a et mis au supplice Stefan Mitrović, qui lui a notamment offert un penalty et permis à la recrue la plus chère du FCL d'ouvrir son compteur en prenant Eiji Kawashima - très solide par ailleurs - à contre-pied. Au centre lors de ces deux buts ? Quentin Boisgard, repositonné à droite suite à la sortie prématurée de Stéphane Diarra.

Enchaînant les parades, au moment où les visiteurs rendait les armes et que Lorient prenait le dessus, le portier de 37 ans, habituel remplaçant et qui disputait son deuxième match seulement avec Strasbourg, a cependant dû s'incliner une troisième fois. Le talent de Le Fée avait offert à Sylvain Marveaux un face-à-face et après un premier arrêt du Japonais, Hamel a conclu avant de savourer, lui qui aura fort à faire pour espérer du temps de jeu cette année. L'équipe de Thierry Laurey, de son côté, aura seulement existé sur la fin lors de cette deuxième période. Trop peu pour empêcher le Moustoir de retrouver le goût d'une victoire en Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.