L1 : Encore une victoire pour le PSG

L1 : Encore une victoire pour le PSG©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 22 mars 2018 à 09h30

Le PSG devant l'OM, c'est devenu une habitude en L1 depuis le rachat du club parisien par QSI. Mais il courait toujours derrière son homologue marseillais au classement de la popularité.

Une étude fleuve commandée à l'institut Ipsos par la Ligue de Football Professionnel et le syndicat Première Ligue montre que ce n'est plus le cas. Comme L'Equipe l'a révélé ce jeudi, le PSG apparait en première position à la question « Etes-vous supporters d'un club ? ». Le sextuple champion de France recueille 22% des suffrages, contre 20% pour Marseille. Lyon (14%), Saint-Etienne (9%) et Monaco (8%) complètent le Top 5. Lens est le seul club de L2 à ne pas figurer parmi les 10 premiers. Le PSG est aussi le club que le panel de 5001 personnes intéressées par le football, entre 16 et 75 ans, cite spontanément quand il lui est demandé trois équipes (45% en premier, 78% dans le trio), devant les deux Olympiques, Marseille et Lyon dans cet ordre.La L1 de nouveau crédibleEn début de semaine, la LFP avait convoqué une conférence de presse pour commenter les résultats de cette étude sur l'intérêt plus global des Français pour le football. Avec des résultats positifs par rapport à l'année dernier : 38% d'un premier panel de 2193 personnes déclarent s'intéresser au football (+4% vs 2017) et 86% de celles-ci ont une bonne image de la L1 (+5% vs 2017), soit le meilleur résultat pour le championnat de France « depuis au moins cinq ans », d'après Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP. « Le football étant un ensemble, il s'agit du meilleur résultat depuis l'après Coupe du monde en Afrique du Sud », a souligné Jean-François Doridot, directeur général d'Ipsos Public Affairs. Il précise même que « quand on interroge une population qui s'y connaît, on a plus d'un intéressé par le foot sur 2, 56%, qui considère que la L1 est d'une qualité équivalente à celle des principaux championnats européens », contre « 30% il y a une dizaine d'années ». A défaut de briller sur la scène européenne, la L1 a retrouvé de la crédibilité au sein de ses frontières. C'est un bon début.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU