L1 : Encore très limité dans le jeu, l'OL passe proche de la catastrophe contre Strasbourg

L1 : Encore très limité dans le jeu, l'OL passe proche de la catastrophe contre Strasbourg©Panoramic, Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le dimanche 16 février 2020 à 17h33

L'OL a été tenu en échec sur sa pelouse dimanche après-midi, face à Strasbourg, lors de la 25eme journée de Ligue 1 (1-1). Auteurs d'un match très limité dans le contenu, les Gones enchaînent un quatrième match de rang sans victoire en championnat. Le podium devient petit à petit un doux rêve.

Il ne faut jamais insulter l'avenir. Mais cet Olympique Lyonnais-là n'a, en l'état, aucune chance d'accrocher le podium en fin de saison. Une question comptable, premièrement. Accroché par Strasbourg ce dimanche (1-1), le club rhodanien a bouclé un quatrième match de suite sans victoire en championnat, quatre jours après sa victoire poussive face à l'Olympique de Marseille en Coupe de France (1-0). Résultat, les Gones sont dixièmes et pointent toujours à trois points de leur adversaire du jour, septième, qui confirme ses deux victoires de suite. Mais surtout, la formation de Rudi Garcia manque une énième occasion de se rapprocher au moins provisoirement du podium, alors que Rennes (3eme) est en déplacement à Reims avant le choc entre Lille (4eme) et Marseille (2eme).

Premier but de la saison pour Traoré et Zohi

Au-delà des points, l'OL inquiète toujours autant dans le jeu. Si ce n'est de plus en plus. Toujours incapables de mener la danse à domicile, Houssem Aouar et ses coéquipiers ont entamé leur rencontre de manière catastrophique. Une passe en retrait suicidaire de Fernando Marçal pour Anthony Lopes, obligé de prendre son poteau pour éviter le contre son camp, une friction verbale entre Marcelo et Bertrand Traoré, une sortie sur blessure de Rafael, et les sept premières minutes ont ressemblé à un calvaire. Pourtant, Bertrand Traoré a cru faire basculer la partie du côté lyonnais en ouvrant le score de la tête sur un centre parfait de Maxwel Cornet (1-0, 20eme). Le Burkinabé est même passé proche de voir double, toujours de la tête, dix minutes plus tard (31eme). Mais juste avant la pause, Kévin Zohi a profité d'un alignement catastrophique de Kenny Tete pour égaliser en inscrivant lui aussi son premier but de la saison en Ligue 1.


L'OL sauvé par ses montants, Djiku rate l'immanquable

Deux buts sur... les deux seuls tirs cadrés de ce premier acte : les 45 premières minutes ont annoncé la couleur. Et le second acte est resté fidèle à ce qui avait été vu avant la pause. Un rythme lent, des imprécisions, des fautes grossières. Et très peu d'occasions. En fin de rencontre, le Racing a toutefois, lui, eu le mérite de pousser pour arracher la victoire. Mais les montants ont écoeuré Kenny Lala (85eme) et surtout Dimitri Liénard, qui a vu le ballon taper le poteau sur coup franc avant de revenir dans les pieds d'Alexander Djiku, surpris et incapable de marquer dans le but vide (90eme +2). Un match nul à domicile contre Strasbourg qui devient un moindre mal : voilà qui est significatif de la saison lyonnaise, quelle que soit l'entraineur sur son banc. Mais aussi de la volonté des Alsaciens, venus dans le Rhône avec ambition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.