L1 : En arrêt maladie, Tony Chapron fait appel de sa suspension

L1 : En arrêt maladie, Tony Chapron fait appel de sa suspension©Media365

Rédaction , publié le dimanche 18 février 2018 à 17h30

Tony Chapron s'est mis en arrêt maladie depuis l'annonce de sa suspension par la Ligue de Football Professionnel pour trois mois, d'après le JDD.

Tony Chapron vit bien mal sa suspension. Sanctionné pour six mois, dont trois ferme, après avoir donné un coup de pied à Diego Carlos lors de la victoire du PSG à Nantes en janvier (0-1), l'arbitre est actuellement en arrêt maladie, comme le révèle le JDD de ce dimanche. Il s'y est mis le 5 février, soit quatre jours après la notification de sa suspension, ainsi que le note l'hebdomadaire. Chapron touche ainsi des indemnités de match et de préparation. Si la sanction infligée en première instance doit lui permettre d'arbitrer un dernier match avant de mettre un terme à sa carrière d'arbitre, il a fait appel de la décision devant la Commission supérieure d'appel de la Fédération. Avec l'espoir que cela aille dans le bon sens pour lui, le syndicat des arbitres ayant considérée cette suspension « disproportionnée ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
16 commentaires - L1 : En arrêt maladie, Tony Chapron fait appel de sa suspension
  • C'est surement une maladie mentale.....il est taré ce type.

  • hors de question il a fait une grosse faute il doiti assumer sa sanction comme le font es joueurs

  • Qu'il profite ce nanti, c'est la solidarité nationale qui le nourrit, lui et sa famille!!! HONTEUX!!! Il faudrait arrêter de prendre la Sécu pour les resto du cœur!!!

  • Laissez ce c.. ou il est !

  • Si un jour ce sinistre personnage officie encore, alors honte aux instances du foot .
    Triste que ce soit la collectivité qui doive payer ses indemnités de maladie .