L1 : Brest remonte deux buts de retard et neutralise Nice

L1 : Brest remonte deux buts de retard et neutralise Nice©Panoramic, Media365

Rédaction , publié le vendredi 21 février 2020 à 20h51

Lors du premier match de la 26eme journée de Ligue 1, Nice a été accroché sur sa pelouse par Brest (2-2) après avoir mené 2-0, vendredi.

Dans une très belle rencontre avec deux équipes tournées vers l'avant, Nice et Brest ont partagé l'enjeu. Les buts ont été inscrits par Adam Ounas (23eme) et Kasper Dolberg (33eme) pour l'OGC Nice. Les réalisations brestoises sont l'oeuvre de Samuel Grandsir (45eme) et Dante (53eme, contre son camp). Ce résultat n'arrange aucune des deux équipes.

Un Gym de rêve en première période

Les hommes de Patrick Vieira le savaient : en cas de succès, ils pouvaient provisoirement ravir la cinquième place qualificative pour l'Europe au voisin monégasque. Les Aiglons se sont donc très vite mis en ordre de marche, et Danilo inquiétait rapidement Gautier Larsonneur sur corner, de la tête après une belle détente (11eme). Pierre Lees-Melou tentait aussi sa chance de loin, pour son 120eme match de Ligue 1, mais son tir était trop enlevé pour inquiéter le gardien international Espoir (21eme). Très influent vendredi soir, le milieu de terrain servait deux minutes plus tard Kasper Dolberg dans la surface. La frappe de l'attaquant danois, manquée, arrivait tout de même à Adam Ounas, seul devant la ligne de but, qui pouvait marquer de près (1-0, 23eme). Un Ounas particulièrement inspiré, puisqu'après avoir marqué son premier but de la saison en Ligue 1, il servait Dolberg dix minutes plus tard, pour une frappe chirurgicale du Danois qui mettait Larsonneur à terre (2-0, 33eme).

Brest n'en demandait pas tant

Ce neuvième but de Dolberg en Ligue 1 aurait dû sonner le glas des hommes d'Olivier Dall'Oglio. Les mener à leur première défaite depuis le 1er février à Dijon (3-0). Mais, sur une montée coupable, Christophe Hérelle laissait du champ à Romain Perraud, dont le centre, après une première reprise de Yoann Court, parvenait à Samuel Grandsir qui marquait de près (2-1, 45eme). On aurait pu également penser que la pause remettrait le Gym dans le sens de la marche. Non plus, puisqu'après un jeu de quilles incroyable, Dante marquait contre son camp sur une nouvelle tentative de Grandsir (2-2, 53eme). Le même Dante qui manquera même son coup de tête, seul au second poteau, sur un ballon idéal de Lees-Melou (77eme). La réclamation des Azuréens sur un léger tirage de Belaud sur Dante en fin de match n'y changera rien : l'OGC Nice, huitième, n'a remporté que deux de ses sept derniers matchs de Ligue 1. Les Aiglons sont à la merci de Reims, Lyon et Bordeaux. Le Stade Brestois est bloqué dans le ventre mou du championnat, avec 34 points et une provisoire 12eme place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.