L1 : Bordeaux freiné par un grand Chouiar

L1 : Bordeaux freiné par un grand Chouiar©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 15 février 2020 à 22h16

Malgré sa domination, Bordeaux, embêté par un très bon Mounir Chouiar, n'a pas réussi à prendre le dessus sur Dijon (2-2), samedi soir lors de la 25eme journée de L1. Un résultat décevant pour le club au scapulaire, qui manque une belle occasion de mettre la pression sur les concurrents pour l'Europe.

C'était l'occasion pour Bordeaux de mettre la pression sur les concurrents aux places européennes. Raté ! Malgré sa domination, la formation girondine a été accrochée par Dijon (2-2). Un doublé de l'excellent Mounir Chouiar (16eme, 72eme) a contrarié les Aquitains, qui avaient pourtant égalisé par Hwang Ui-jo (35eme) et repris l'avantage par Jimmy Briand (64eme). Un score de parité qui n'arrange aucune des deux équipes, puisque Bordeaux reste 9eme tandis que Dijon occupe désormais le 18eme rang.

Hwang répond à Chouiar

Dans une ambiance feutrée au Matmut-Atlantique, les Bordelais prenaient pourtant le match par le bon bout. Un pressing haut, de l'intensité, les protégés de Paulo Sousa s'installaient doucement mais sûrement dans le camp adverse durant le premier quart d'heure. Mais, trop confiants, les locaux se faisaient punir sur la première incursion du DFCO. Parfaitement lancé par Didier Ndong, Mounir Chouiar ne tremblait pas pour glisser le ballon à ras de terre, sur la gauche de Benoît Costil (0-1, 16eme). Un coup de massue pour les Aquitains, dès lors moins conquérants et bien plus fébriles. La preuve, Hamza Mendyl n'était pas loin de réaliser le break, mais le Marocain, après un relais avec Julio Tavares, trouvait le poteau droit du gardien international tricolore (30eme). Une nouvelle alerte qui sonnait la révolte bordelaise. Imprécis sur ses sept premières tentatives, Toma Basic trouvait enfin une tête complice sur son huitième corner, qui débouchait sur l'égalisation de Hwang Ui-jo (1-1, 35eme).

Briand force 99, Chouiar irrésistible !

A nouveau dans le coup, Bordeaux accentuait la pression au retour des vestiaires. Youssouf Sabaly, de plus en plus entreprenant, passait toutefois proche de marquer contre son camp sans un superbe arrêt réflexe de Benoît Costil (49eme). Miraculés, les locaux ne se faisaient pas avoir comme en première période et finissaient par prendre les devants. Sur une perte de balle dijonnaise, Rémi Oudin lançait Jimmy Briand d'une chandelle peu académique. Le buteur maison, plus rapide que Bruno Ecuele Manga, effaçait Runar Alex Runarsson pour le tromper à ras de terre et inscrire son 99eme but en carrière en Ligue 1 (2-1, 64eme). Dijon pouvait-il se relever ? Il ne fallait pas attendre longtemps pour avoir la réponse. Sur un nouveau service de Didier Ndong, Mounir Chouiar réalisait un petit numéro avant de crucifier Benoît Costil d'une frappe enroulée imparable (2-2, 72eme). Un duo de choc qui empêchait Bordeaux de remporter un succès précieux dans la course à l'Europe. Pour Dijon, 18eme et virtuel barragiste, ce petit point pourrait valoir son pesant d'or dans la course au maintien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.