L1 : Bernard Tapie descend " les mecs à la tête " de l'OM

L1 : Bernard Tapie descend " les mecs à la tête " de l'OM©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ : publié le mardi 20 août 2019 à 14h13

Ancien président de l'OM, Bernard Tapie garde un regard avisé sur l'actualité marseillaise malgré sa maladie. L'ancien patron d'Adidas est revenu le penalty raté de Dario Benedetto contre Nantes et n'hésite pas à déclarer « les mecs à la tête du club nuls ».

Il se pensait sorti d'affaire mais son cancer a fait son retour et Bernard Tapie doit de nouveau suivre une chimiothérapie à Marseille. Un traitement chirurgical dans « sa » ville. Soigné à l'Institut Paoli-Calmettes, Tapie continue de suivre l'actualité de l'Olympique de Marseille, qu'il a dirigé entre 1986 et 1994, et n'hésite jamais à dire le fond de sa pensée quand quelque chose ne lui plait pas. Sa voix est toujours très écoutée par les supporters de l'OM et l'ancien patron d'Adidas a volé au secours de Dario Benedetto, le nouvel attaquant marseillais qui a loupé un penalty contre Nantes samedi. « Tu engages un nouveau joueur. Il n'est connu de personne. Il est prévu pour être le grand avant-centre de l'OM et, plutôt que de choisir Payet, qui avait 90% de chances de le mettre, tu lui fais tirer le penalty... qu'il rate. Ce mec, tu le tues au deuxième match car, pour les supporters, ça devient immédiatement un mauvais, une truffe, regrette Tapie dans La Provence. C'est comme si j'avais fait ça avec Papin à ses débuts. »


S'il souhaite donner du temps à l'Argentin ainsi qu'à André Villas-Boas débarqué cet été sur le banc marseillais, Bernard Tapie n'y arrive toujours pas avec la présidence ou les hautes instances marseillaises. La crise actuelle de l'OM n'est pas la faute des joueurs mais bien celle de la cellule dirigeante selon lui. « C'est ça qui me gonfle à l'OM : sous des apparences de grands professionnels, les mecs à la tête sont nuls, poursuit-il. Pas les joueurs, pas l'entraîneur, ils sont bons eux ! Il faut se dire aussi que les joueurs de foot ne respectent que deux types de personnes dans les clubs : un ancien joueur qui les a fait rêver et celui qui les paie. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.