L1 - Bastia : Le Sporting interdit de stade un supporter incriminé dans l'affaire Balotelli

L1 - Bastia : Le Sporting interdit de stade un supporter incriminé dans l'affaire Balotelli©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 25 janvier 2017 à 15h34

Bastia compte bien prouver sa bonne volonté dans l'affaire Balotelli.

Bastia compte bien prouver sa bonne volonté dans l'affaire Balotelli. L'Italien avait révélé il y a quelques jours avoir été victime de cris de singe lors de la rencontre de Ligue 1 entre Nice et Bastia (1-1). D'abord « stupéfait » par les accusations de l'attaquant, le club corse avait annoncé collaborer pour que « toute la lumière soit faite, de manière irréfutable et non équivoque, sur ce type de comportements par nature stupides et inacceptables ». Les images tournées le soir du match par les caméras des télévisions ont confirmé les accusations du joueur niçois et Bastia en avait pris acte. Dans un communiqué publié ce mercredi sur son site internet, le club explique qu'il a identifié un des supporters incriminés. Il a été interdit de stade et son abonnement à Furiani a été annulé.
Des supporters incités à se dénoncer
Un individu, bien visible sur les vidéos de l'incident, s'est apparemment dénoncé après un appel lancé par le club lors d'une émission sur France Bleu. Le SCB demandait aux auteurs des cris de singe de se présenter d'eux-mêmes au stade. Un homme est venu reconnaître les faits. « Reconnaissant être l'auteur des cris incriminés, ce quadragénaire abonné depuis plusieurs années en tribune Est, s'est aussitôt vu notifier par le SCB la désactivation immédiate de son abonnement, ainsi qu'une interdiction générale d'accès au stade de Furiani par le service de sécurité du club, détaille le communiqué. Au surplus de cette action immédiate permise par la nouvelle loi du 10 mai 2016, notre club a ce jour saisi en urgence M. le Préfet de Haute-Corse d'une procédure administrative d'interdiction de stade, prévue par l'article L332-16 du code du sport. »
« Recherche de la vérité »
Le club explique avoir agi « sans attendre une quelconque intervention extérieure ». Sa ligne directrice reste la même : pas de d'« amalgames » entre ces faits de racisme et l'institution Sporting Club de Bastia. Et de conclure : « Nonobstant les procès d'intention menés tambour battant par plusieurs médias et organisations, le Sporting Club de Bastia demeurera dans la ligne tracée dès les premiers instants de cette triste affaire, à savoir la recherche de la vérité, sur la base d'éléments tangibles et incontestables ». Le club risque des sanctions après cet épisode et la Ligue de Football Professionnel a déjà annoncé qu'elle transmettre «  ces images à la Commission de Discipline, qui ouvrira dès jeudi le dossier des incidents de la rencontre ».

A lire aussi :
>>> Si le football est une grande famille, c'est le moment de le prouver et de s'indigner
>>> Mario Balotelli accuse le public bastiais de racisme
>>> Toute l'actualité de la Ligue 1

 
9 commentaires - L1 - Bastia : Le Sporting interdit de stade un supporter incriminé dans l'affaire Balotelli
  • Faut condamner ce supporter tendant à imiter le primate en lui ,à devoir aller en un autre club et le monde sera plus juste et donc en le notre,plus joyeux!

    apprenez du Français et comprenez le français qu'on dirait chez les Anglais.

    Donald qui incite aux corrections grammaticales, c'est l'hôpital qui se fout de la charité ..... lui qui ne peut aligner deux phrases correctes dans la langue de ses ancêtres - prétendus -

    Bonsoir aneinamaha3
    Comprendre sa langue maternelle serait un détail de l'histoire pour ceux qui prétendent ,dans un temps donné ,posséder tout les pouvoirs.

  • Saine réaction du club, mais il faudrait un travail d'éducation de certains supporters, et que cela se poursuive dans le temps.

  • Qu'est-ce que vous croyez??
    Vous pensez qu'il va se passer quelque chose??
    Que tout ça va cesser enfin??

    Vous êtes bien naïfs !!!!!

    Blablabla....
    Par contre on ne vous entend pas pour des incidents qui se passent sur le Continent comme ceux de Metz..ou ceux de Caen/PSG samedi,ou Caen /OL de la semaine dernière ni même ceux de Nantes dernièrement ....Vous devez être souvent en hibernation ou alors vous devez faire comme certains ânes qui ne braient que lorsqu'ils entendent le mot "Corse".......
    .Et Pour info....
    Affaire des matchs truqués en L2 : le parquet financier demande un procès en correctionnel pour huit personnes......Je vous rassure,il n'y a pas de clubs Corses impliqués......Vous pouvez retourner brouter......

    Lorient : Accrochage à la sortie du stade entre joueurs, supporters et dirigeants..........Incidents à Niort avec propos insultants du président.........Vous pensez qu'il va se passer quelque chose??.......On vous a entendu?...Bref! ça confirme mon commentaire précédent..

    J’espère vous entendre pour la banderole sexiste de Lyon...Ainsi que pour les menaces de mort envers un joueur de Bordeaux...A+

  • Le problème du foot , c'est que l'injure et l'insulte sont banalisées et normalisées . Au foot , on insulte l'arbitre , les joueurs adverses , les supporters adverses , les journalistes etc..?
    Les footeux n'ont pas le sentiment d'insulter ou d'injurier , ils ont le sentiment de parler normalement . Au foot , l'insulte c'est la normalité . Ecoutez parler Nicollin si vous ne me croyez pas .
    Et Maradona ? Quand un journaliste lui posait une question qui lui déplaisait , il répondait : "viens me faire une p..." .
    C'est ça le foot . C'est culturel . Et ça n'est pas près de changer .

  • Et l'entraineur bastiai lui ? il a le droit d'insulter les joueurs adverses dans le couloir des vestiaires ?

    c'est pour cette
    raison qu'un supporter lamda s'est sacrifié , car si l'entraineur etait sanctionné c'est de fait tout le club qui en subit les conséquences, mais rassurez vous pour le supporter , il retournera au match avec tous ses copains

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]