L1 : Aholou, Monconduit et Sambia, ces " rookies " qui ont réussi leurs débuts dans l'élite

L1 : Aholou, Monconduit et Sambia, ces " rookies " qui ont réussi leurs débuts dans l'élite©Media365

Raphaël Brosse, publié le samedi 03 février 2018 à 07h00

Jean-Eudes Aholou (Strasbourg), Thomas Monconduit (Amiens) et Junior Sambia (Montpellier) ont au moins deux points en commun : ils évoluent tous trois au milieu de terrain et ont parfaitement géré leur acclimatation à la Ligue 1, un championnat qu'ils ont découvert cette saison. Retour sur leurs trajectoires respectives.

Aholou, l'art de se rendre indispensableArrivé en provenance d'Orléans en janvier 2017, Jean-Eudes Aholou s'est assez rapidement imposé comme titulaire à Strasbourg, sacré champion de France de Ligue 2 quelques mois plus tard. Et si le Racing a tâtonné pendant plusieurs journées avant de véritablement trouver ses marques à l'échelon supérieur (une seule victoire sur les neuf premiers matchs), l'Ivoirien a, de son côté, très vite su se mettre au niveau. Le milieu défensif de 23 ans a d'ailleurs été élu  « meilleur joueur du mois d'août » par des supporters alsaciens conscients de son importance dans l'entrejeu. « C'est un joueur dynamique, qui remonte bien balle au pied, se souvient son ancien coéquipier Pierre Bouby (propos recueillis par 20 Minutes). Un box to box à l'anglaise. » Preuve de sa faculté à se montrer décisif dans la surface adverse, Aholou a déjà marqué à trois reprises cette saison en championnat. Un total plus qu'honorable pour un joueur à vocation plutôt défensive.

Monconduit, un brassard à assumerThomas Monconduit a débarqué à Amiens en juillet 2015, après avoir passé une année entière sans club. L'ASC était à l'époque en National. Deux saisons plus tard, les Picards ont décroché une inattendue montée en L1 et le joueur formé à Auxerre a indéniablement changé de statut. Il vient de boucler un exercice prometteur en L2 (trois buts et cinq passes décisives en 36 matchs), le tout avec le brassard de capitaine que lui a confié Christophe Pélissier. La situation n'a pas changé pendant l'été 2017 et c'est donc l'ancien Bourguignon qui a guidé les Amiénois à l'occasion du premier match de l'histoire du club parmi l'élite, disputé sur la pelouse du Parc des Princes (2-0). Le milieu samarien a continué d'enchaîner les rencontres, se montrant régulier dans ses prestations. Un petit changement a néanmoins eu lieu courant janvier : Monconduit a cédé le brassard à Prince Gouano. « Ça fait un an et demi que j'endosse le rôle de capitaine, a rappelé Monconduit au Courrier Picard. C'est fatigant mine de rien et j'avais besoin de me recentrer sur moi-même pour faire de meilleures performances. »

Sambia, comme un air de revancheLe parcours de Junior Sambia est quelque peu différent car, contrairement à Jean-Eudes Aholou et Thomas Monconduit, il n'a pas été promu de Ligue 2 en Ligue 1 avec son club actuel. A vrai dire, le natif de Lyon était même parti pour découvrir le haut niveau avec l'OL, dont il avait intégré le centre de formation. Mais la prestigieuse académie rhodanienne l'a ensuite recalé. « J'étais déçu de partir, j'ai grandi là-bas, c'est ma ville et mon club, a avoué celui qui n'avait alors que quinze ans. Ce fut une étape difficile à franchir, mais cela m'a permis de rebondir ailleurs. » Le Français a ensuite pris la direction de Mâcon, avant de rejoindre Niort en 2013. Quatre ans et 76 apparitions en L2 plus tard, le robuste milieu de terrain défensif est prêté à Montpellier. Michel Der Zakarian n'a pas tardé à prendre conscience du gros potentiel du joueur de 21 ans, qu'il a choisi de positionner un peu plus haut, dans un rôle de relayeur. Un poste qui va comme un gant à l'ex-Chamois, très en vue depuis plusieurs semaines. Ironie de l'histoire : Sambia a inscrit son premier but sous le maillot pailladin face... à Lyon, le 13 décembre dernier, en huitièmes de finale de Coupe de la Ligue (4-1).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - L1 : Aholou, Monconduit et Sambia, ces " rookies " qui ont réussi leurs débuts dans l'élite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]