L'OM demande une sanction pour Rothen

L'OM demande une sanction pour Rothen©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 04 décembre 2021 à 14h26

Estimant qu'Alvaro Gonzalez a été insulté sur RMC après le match entre Nantes et l'OM, le club phocéen demande des excuses publiques ainsi que des sanctions pour Jérôme Rothen et le journaliste Gilbert Brisbois.



Joueur clivant par excellence, Alvaro Gonzalez a encore fait des siennes mercredi soir à Nantes, où il ne s'est pas fait que des amis lors de la victoire de l'OM (1-0). Notamment en raison d'une grossière obstruction sur Randal Kolo Muani qui lui a valu un carton jaune. Et l'attaquant nantais ne décolérait pas après la rencontre. "Ce n'est pas un geste à faire sur un terrain, a-t-il ainsi confié en évoquant cette grosse faute du défenseur espagnol. Il fait obstruction en venant avec le coude. Il doit défendre, certes, mais pas comme ça. On ne doit pas faire ça sur un terrain. Je pense que si c'est un autre attaquant que moi, l'arbitre sanctionne le Marseillais différemment. Je pense qu'ils ont leurs préférences."

Une action qui a valu à Alvaro de se faire qualifier de "garce" par Gilbert Brisbois sur RMC, et même de "salope" par Jérôme Rothen, toujours à l'antenne de la radio. Ce qui a provoqué la colère du club phocéen. "Les propos tenus par Gilbert Brisbois et Jérôme Rothen à l'égard d'Alvaro Gonzalez dans l'émission « Rothen s'enflamme » du 2 décembre sont inadmissibles. Rien ne peut justifier d'insulter un joueur. Les médias ont un devoir d'exemplarité dans le respect des personnes. L'OM demande à RMC de formuler des excuses publiques à Alvaro Gonzalez et que des sanctions soient prises contre les auteurs de ces propos. Le club se réserve le droit de porter l'affaire devant les tribunaux", a ainsi écrit sur Twitter Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM.

Et Brisbois s'est ensuite défendu sur le même réseau social. "Cher Jacques Cardoze, avez-vous écouté le débat ? L'histoire du foot est faite de joueurs qui jouent avec les règles et on aime ça ! Eric Di Meco a conceptualisé l'idée", a réagi le journaliste. "On utilise cette expression depuis toujours et pour des joueurs autrement plus prestigieux. C'était même un compliment pour Alvaro !", a surenchéri son compère Daniel Riolo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.