L'Olympique Lyonnais version 2017/2018

L'Olympique Lyonnais version 2017/2018©Media365

Rédaction , publié le mardi 01 août 2017 à 13h33

L'histoire :

L'Olympique Lyonnais est le seul club en France ayant réussi à gagner sept championnats de suite au début des années 2000. Pourtant, il a fallu attendre longtemps au club de Jean-Michel Aulas pour décrocher le Graal, 51 ans après sa création.

Né de la scission avec le LOU, l'OL a d'abord été un club de coupe avec pas moins de 3 succès en Coupe de France (1964, 1967, 1973) et des grands noms du football français comme Bernard Lacombe, Fleury Di Nallo ou Serge Chiesa. En proie à des difficultés financières, le club rhodanien, alors en D2, est repris en 1987 par Jean-Michel Aulas. Deux après, Lyon remonte en Ligue 1 et n'est plus jamais redescendu depuis. Après avoir goûté à l'Europe et y avoir fait quelques exploits comme contre la Lazio, le grand OL commence à prendre forme avec l'arrivée de Sonny Anderson en 1999. L'ancien buteur du Barça apporte une nouvelle dimension et offre la Coupe de la Ligue en 2001 avant de remporter son premier titre de champion en 2002 au terme d'une finale contre Lens dans la dernière journée à Gerland. Des années de succès avec les Juninho, Abidal, Coupet, Cris et autres jusqu'en 2008. Depuis, la direction est différente en misant beaucoup sur la formation à cause du coût élevé de la construction du Groupama Stadium.

La saison dernière :

Une saison loin d'être au niveau des espérances que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. Si l'on devait résumer la saison de l'OL, la double confrontation contre l'Ajax en demi-finale de la Ligue Europa en serait le meilleur exemple. Une équipe capable de prendre l'eau et de faire des erreurs inimaginables à ce niveau et derrière de faire une partition presque parfaite pour se qualifier en finale. En finissant 4eme, les Gones n'ont pas réussi leur objectif d'accrocher une participation à la Ligue des Champions puisqu'ils ont fini bien loin de Nice (11 points), la faute à des erreurs de parcours (13 défaites) et à un management de Bruno Genesio controversé par une partie du public lyonnais. Le club a également été dans le viseur à cause de l'extra-sportif avec les débordements survenus au Groupama Stadium contre Besiktas ou la scène de chaos entre supporters de Bastia et joueurs de l'équipe. La demi-finale de Ligue Europa est venue éclaircir le tableau mais la saison dernière reste une saison sans pour l'OL.

L'entraîneur :

Soutenu par Jean-Michel Aulas mais critiqué par une partie des supporters lyonnais, Bruno Genesio ne laisse personne indifférent entre Rhône et Saône. Après un début d'idylle suite à sa prise de fonction au lendemain de limogeage d'Hubert Fournier et d'une deuxième place, la chanson n'a pas été la même pour le coach lyonnais. Cet enfant du club n'a pas été en mesure de se battre pour les places qualificatives pour la Ligue des Champions. Sa gestion de certains cas dans l'effectif lyonnais fait grincer des dents mais Genesio est toujours là. Il devra malgré tout revoir une partie de sa copie pour ne pas revivre la saison passée. Surtout, il a perdu Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso, Maxime Gonalons voire même Christophe Jallet, des tauliers au sein du groupe. C'est donc à lui de montrer qu'il a les épaules assez grandes pour ramener l'OL tout en haut.

Le Mercato estival :

Les arrivées : Tete (HOL, Ajax Amsterdam), B. Traoré (BUF, Chelsea, ANG), Mariano Diaz (RDO, Real Madrid, ESP), Marcelo (BRE, Besiktas, TUR), Marçal (BRE, Benfica, POR), F. Mendy (Le Havre, L 2), Grenier (AS Rome, ITA, r.p.).

Les départs : Mammana (Zenith, RUS), Rybus (Lokomotiv Moscou, RUS), Lacazette (Arsenal, ANG), Tolisso (Bayern Munich, ALL), Gonalons (AS Rome, ITA), Valbuena (Fenerbahçe, TUR), Jallet (Nice, l.), Ghezzal (ALG, f.c.), Gaspar (Monaco, f.c.), Mateta (Le Havre, L 2, p.), Kemen (GFC Ajaccio, L 2, p.), Kalulu (Sochaux, L 2, p.).

Les grosses affiches :

6eme journée (17/09/2017) : PSG - Lyon (retour le 21/01/2018)
9eme journée (14/10/2017) : Lyon - Monaco (retour le 04/02/2018)
12eme journée (05/11/2017) : Saint-Etienne - Lyon (retour le 24/02/2018)
18eme journée (17/12/2017) : Lyon - Marseille (retour le 18/03/2018)

Objectif 2017/2018 : « entre le 4eme et la 7eme place »

Un jugement peut-être un peu difficile mais l'effectif lyonnais a clairement pris un coup cet été avec les départs des cadres qu'étaient Lacazette, Tolisso, Gonalons. Les recrues semblent être de bons espoirs mais encore faut-il que la mayonnaise prenne et les doutes sont permis de ce côté-là. Memphis est apparu beaucoup trop individuel dans les matchs de préparation. Un enchaînement de mauvais résultat pourrait très vite mettre un jeune vestiaire sens dessus dessous et la tête de Bruno Genesio pourrait sauter malgré la confiance presque aveugle que lui voue son président. Devant, le PSG et Monaco sont toujours un cran au-dessus tandis qu'on attend au tournant l'OM voire Bordeaux.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - L'Olympique Lyonnais version 2017/2018
  • Ce sont des lyonnais sur la photo ? Excusez moi je ne les avais pas reconnus.

  • Ce sont des lyonnais sur la photo ? Excusez moi je ne les avais pas reconnus.

  • Je suis étonné que le journaliste ne parle de VALBUENA avec plus d'insistance. GUEZZAL et JALLET n'ont jamais été des cadres sinon ca se saurait. VALBUENA avait une tête de turc ... soit... il part à FENERBACHE. Quant au devenir du club cette saison, JMA ferait bien de calmer ses ardeurs, vu les départs son équipe n'est pas du tout un épouvantail dans le championnat cette année elle va avoir des soirées tres tres difficile Certains s'en réjouiront , vu la popularité et la sportivité de son président.l

  • Quelle pauvreté dans les commentaires !!!!!!!!
    Il faut argumenter les gars !!!

  • Un recrutement bien "français !!!"