L'AS Saint-Etienne version 2017/2018

L'AS Saint-Etienne version 2017/2018©Media365

Quentin Lecointe, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 10h12

La Ligue 1 reprend ses droits vendredi prochain, l'occasion de passer en revue les 20 clubs du championnat. Place aujourd'hui à l'AS Saint-Etienne.

L'histoire du club :

Fondé en 1919 par le groupe Casino, l'AS Saint-Etienne devient professionnel en 1933. Détenteur du record du nombre de titres de champion de France (10), l'ASSE connaît sa période de gloire dans les années 1960 et 1970 avec huit titres de champion. C'est également à ce moment-là que le Verts écrivent les plus belles pages européennes de leur histoire avec pour apothéose une finale de Coupe des clubs champions, perdue en 1976 battu face au Bayern Munich (0-1) à Glasgow. Dans les années 1980 et 1990, le club connait des moments compliqués avec notamment plusieurs descentes à l'étage inférieur. A partir de 2004, Saint-Etienne se stabilise à nouveau dans l'élite sous l'impulsion du duo Romeyer - Caïazzo et parvient à retrouver l'Europe en 2008.

La saison dernière :

Après neuf ans à la tête de l'AS Saint-Etienne, Christophe Galtier a quitté le Forez à l'issue de cette saison 2017/2018. Cette saison aux allures de fin de cycle restera sans saveur pour les supporters des Verts. Comme les saisons précédentes, l'ASSE s'installe rapidement dans la première partie du tableau sans proposer un jeu qui séduit forcément. Alors qu'une qualification pour la prochaine Ligue Europa semblait dans ses cordes, Saint-Etienne termine la saison en roue libre pour finalement échouer à la 8eme place, le plus mauvais classement du club depuis 2010/2011. Sur la scène européenne, les Verts sont sortis des poules de la Ligue Europa avant de se faire sortir en 16eme de finale par Manchester United, le futur vainqueur de l'épreuve.

Mercato :

Arrivées : L. Diony (Dijon), S. Janko (Celtic Glasgow, Ecosse), D. Saint-Louis (Laval, retour de prêt), J. Bamba (Angers, retour de prêt).

Départs : K. Malcuit (Lille), N. Maupay (Brentford, Angleterre), F. Lemoine (Lorient), B. Corgnet (Strasbourg), P-Y. Polomat (Auxerre, prêt), N. Roux (Metz), E. Pinheiro (libre), J. Veretout (Aston Villa, retour de prêt), H. Saivet (Newcastle, retour de prêt).

L'entraîneur :

D'abord joueur, Oscar Garcia a été formé au FC Barcelone avec qu'il devient champion d'Espagne à quatre reprises dans les années 1990. Ce milieu offensif connaît ensuite des expériences dans d'autres clubs espagnols (Albacete, Valence, l'Espanyol Barcelone, Lleida) avant de prendre sa retraite en 2005. Garcia commence son parcours d'entraîneur en se retrouvant à la tête de l'équipe des juniors du FC Barcelone avant de prendre la direction du Maccabi Tel-Aviv. L'Espagnol va ensuite exercer en deuxième division anglaise à Brighton & Hove Albion, puis signe au Red Bull Salzbourg fin 2015. En Autiche, il réalise le doublé championnat - coupe à deux reprises (2016 et 2017) avant de s'engager avec Saint-Etienne.

Les principales affiches :

4eme journée (26/08/2017) : Paris - Saint-Etienne (retour le 07/04/2018)
12eme journée (05/11/2017) : Saint-Etienne - Lyon (retour le 24/02/2018)
17eme journée (09/12/2017) : Marseille - Saint-Etienne (retour le 10/02/2018)
18eme journée (16/12/2017) : Saint-Etienne - Monaco (retour le 12/05/2018)

Objectifs :

« Nous voulons construire quelque chose de bon et que tout le monde reconnaisse l'équipe de Saint-Etienne. Ce qu'on veut, c'est finir plus haut que ce que notre budget indique. Notre objectif est de réaliser de bonnes performances et que tout le monde puisse voir que l'on construit quelque chose ». Ces mots prononcés par Oscar Garcia sur RMC montrent la volonté de l'entraîneur espagnol de proposer du jeu cette saison avant de parler d'objectif chiffré. Comme c'est déjà le cas depuis plusieurs saisons, Saint-Etienne doit pouvoir viser entre la 5eme et la 8eme place.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - L'AS Saint-Etienne version 2017/2018
  • Petite rectification !

    10 fois champions de France et non pas 8

    Rappel : 1957, 1964, 1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975, 1976, 1981

  • Cette année, les Verts vont faire parler la poudre à entendre Oscar Garcia. Cet entraîneur est porté vers l'élément offensif de l'équipe, mais pour cela il faut disposer de joueurs de qualité, ce qui n'est pas le cas de ce qu'il a sous la main. Mais l'effectif va s'améliorer au fil des mois, hélas ! En choisissant d'engager cet entraîneur, les Verts, cette saison ont de l'ambition, son grand problème : le manque de moyens financier. Mais qui sera comblé, en partie, par la venue d'investisseurs au mois de janvier.

    Allez les Verts, vous êtes les meilleurs. Vous avez ouvert en France et en Europe, la route au football moderne. Vous avez montré de grandes et belles choses. Les autres équipes françaises vous doivent beaucoup ! Vous êtes le PHARE du football en France !

  • Un des rares club français sans fonds étrangers, ce qui renforce leur popularité.
    Bonne chance à eux avec ce nouvel entraineur prometteur.
    ALLEZ les VERTS

  • Les années de gloire ont correspondu à l'intégration de jeunes , talentueux , issus du centre de formation, mais côtoyant des joueurs d'expérience . Il me souvient d'un temps où les équipes de ''grands amateurs'' jouaient en lever de rideau du match pro et donc devant des assistances conséquentes . Cela avait au moins 2 ''bienfaits'' Les aspirants à l'équipe pro se sentaient plus soutenus et donc plus disposés encore à se sublimer . Le second avantage était que le public apprenait à connaître ces espoirs et tout cela contribuait à une ''communion'' plus intime et une ferveur certes moins 'auréolée'' de fumigènes qui n'apportent vraiment rien si ce n'est des amendes et suspensions de matches