L'ancien Lyonnais Carew encourt de la prison

L'ancien Lyonnais Carew encourt de la prison©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 23 avril 2022 à 14h38

L'ancien attaquant de l'OL, John Carew, encourt une peine de six ans de prison dans son pays en Norvège. Des faits d'évasion fiscale lui sont reprochés.



L'Olympique Lyonnais dans les années 2000 était une équipe forte, tant en Ligue 1 que sur la scène européenne. A l'été 2005, l'OL avait recruté un attaquant à sa taille, au sens propre et au figuré. Après des passages plus ou moins réussis successivement à Valence (où il a remporté la Liga), la Roma et le Besiktas, le colosse d'1m93, John Carew, a posé ses valises entre Saône et Rhône pour deux saisons auréolées de succès. Au bénéfice de ses 15 buts en 45 apparitions toutes compétitions confondues, il a grandement participé aux conquêtes des titres de 2006 et de 2007.

Retraité depuis dix ans et après avoir endossé les tuniques d'Aston Villa, Stoke City et West Ham en Premier League, il avait embrassé une carrière d'acteur et de producteur avec plus ou moins de succès. Après avoir été déclaré en banqueroute par un tribunal de Londres en 2012, en raison d'un "malentendu" selon son agent Per Flod, il avait pu arranger ces démêlés. La justice française lui réclamait des montants, adressant les courriers à son ancienne adresse alors qu'il ne vivait plus dans l'Hexagone, toujours selon l'agent.

Il encourt 6 ans de prison

Clamant à l'époque son innocence et sa volonté de remédier à ces irrégularités, John Carew récidive. Cette fois-ci c'est la justice de son pays, la Norvège, qui l'accuse d'évasion fiscale. Les montants réclamés donnent le tournis. Selon le média norvégien Verdens Gang, l'ancien attaquant de la sélection nationale aurait sciemment dissimulé une fortune avoisinant les 27 millions de livres sterling (soit un peu plus de 32 millions d'euros). On lui reproche en outre d'avoir omis de s'acquitter d'environ 595.000 euros d'impôts entre 2014 et 2019 et de ne pas avoir non plus déclaré l'intégralité de ses revenus.

Pour sa défense, l'ex-Lyonnais avance qu'il ignorait cette loi et pensait être un résident fiscal du Royaume-Uni. Faisant preuve de bonne foi, il s'est dit prêt à régler ses dettes et compenser aussi par la même occasion le préjudice subi. La justice norvégienne l'entendra au mois d'août. Pour ces faits de d'évasion fiscale, John Carew encourt une peine de prison ferme maximale de six ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.