Justice : Trois proches de Karim Benzema placés en garde à vue

Justice : Trois proches de Karim Benzema placés en garde à vue©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 13 novembre 2018 à 17h35

Trois proches de Karim Benzema, soupçonnés d'être impliqués dans une tentative d'enlèvement, sont entendus depuis ce matin par la police judiciaire, comme indiqué par Le Point et confirmé par l'AFP.

Karim Benzema a récemment demandé du répit, tant sur le plan judiciaire que concernant les propos de Noël Le Graët à son égard. Mais le nom de l'attaquant du Real Madrid est de nouveau revenu sur le devant de la scène ce mardi, à cause d'une affaire qui concerne certains de ses proches. Trois d'entre eux ont en effet été placés en garde à vue dans les locaux du 3eme district de police judiciaire de Paris, dans le cadre d'une plainte pour tentative d'enlèvement, comme rapporté par Le Point. Une affaire initialement révélée par Mediapart et qui avait débuté il y a quasiment un mois.


Une somme de 50 000 € au cœur du litige


Les deux hommes et la femme en question étaient confrontés ce mardi après-midi à Léo D'Souza, un agent de 33 ans qui aurait travaillé pour Karim Benzema. L'intéressé avait déposé plainte le 8 octobre dernier pour une tentative d'enlèvement et de séquestration subie selon lui la veille, en raison d'un litige concernant un transfert de 50 000 €. Une somme provenant d'un sponsor du Madrilène, que la victime était censée lui rapporter en juillet dernier, à la suite d'un voyage au Maroc. Dans la plainte que Le Point a consultée, le plaignant explique avoir été arrêté par les douaniers à l'aéroport de Marrakech, se voyant saisir cette somme.

« Tentative d'intimidation » plutôt que « tentative d'enlèvement » ?


Problème, le clan Benzema est visiblement persuadé que D'Souza a en fait gardé l'argent. C'est ainsi que, le 8 octobre, l'un des proches de « KB9 » aurait tenté de le faire monter de force dans un van, devant un bar du XIIIeme arrondissement de Paris. Le Parquet a donc décidé d'ouvrir une enquête pour tentative d'extorsion. « Les premières investigations laissent entendre qu'il s'agirait plutôt d'une tentative d'intimidation que d'une réelle tentative d'enlèvement », a précisé une source proche de l'affaire à l'hebdomadaire. Pour le moment, l'ancien Lyonnais a simplement réagi sur Twitter en retweetant un post de son ancien agent Karim Djaziri.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.