Incidents OL-OM : Le communiqué de l'OL

Incidents OL-OM : Le communiqué de l'OL©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 16 décembre 2021 à 22h19

Suite à la suspension de 10 matchs dont 5 ferme infligée à Jean-Michel Aulas, l'Olympique Lyonnais a reconnu regretter "la très lourde décision de la Commission de discipline" à l'encontre de son président dans un communiqué officiel. L'Olympique de Marseille est également visé.


L'Olympique Lyonnais ne digère pas. Mercredi soir, en raison des propos tenus par Jean-Michel Aulas à l'encontre de Ruddy Buquet, arbitre du match OL-OM, le président du club rhodanien s'est vu infliger une sanction de la part de la Commission de Discipline de la LFP : dix matchs de suspension dont cinq avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. Après la réaction du président, expliquant que cette décision n'était pas "juste", c'est l'OL qui a publié un communiqué officiel, ce jeudi soir.

Le club peste contre les fuites dans la presse

"Depuis le début de la procédure initiée après le match OL / OM, l'Olympique Lyonnais et Jean-Michel Aulas ont toujours souhaité que l'ensemble des dossiers soit étudié de manière objective sans se voir imputer des faits qui se sont produits dans d'autres stades. La décision prise mercredi tend à prouver que cela n'a pas été le cas et qu'une nouvelle fois le club et son président se retrouvent dans une situation où ils servent d'exemple dans un contexte de fortes pressions venues de toutes parts. L'Olympique Lyonnais s'étonne que des éléments du dossier comme le rapport de l'arbitre remis à la Commission de discipline aient pu être publiés dans la presse avant même que Jean-Michel Aulas ait pu s'exprimer, contradictoirement, sur ces propos", peut-on notamment lire dans le communiqué.


L'OM et Sampaoli, dans le viseur de l'OL

L'OM et Jorge Sampaoli sont également ciblés dans le communiqué publié par l'OL. "Il est enfin particulièrement regrettable que la Commission de discipline de la LFP, après avoir lourdement sanctionné l'Olympique Lyonnais, n'ait pas tiré de conséquences des éléments portés à sa connaissance, à l'image du comportement de l'entraîneur de l'Olympique de Marseille et de certains de ses joueurs, dont le caractère menaçant est clairement attesté par l'arbitre et les délégués présents lors de la rencontre. De même, la tentative de pression du directeur de la communication de l'Olympique de Marseille devant les portes de la LFP, alors que la commission jugeait le dossier OL / OM à l'intérieur, marque le franchissement d'un nouveau cap, sans précédent. L'Olympique Lyonnais espère que le football ne rentre pas dans une ère où ceux qui sont les plus agressifs et crient le plus fort peuvent obtenir gain de cause ou changer le destin d'un match de cette manière. Jean-Michel Aulas se réserve la possibilité de faire appel de cette décision à réception de la notification de celle-ci."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.