Haut l'humain, c'est Galtier !

Haut l'humain, c'est Galtier ! ©Icon Sport
A lire aussi

La rédaction de TELEFOOT, publié le vendredi 30 octobre 2020 à 19h00

Evénement TELEFOOT - A 54 ans, Christophe Galtier est un entraîneur respecté et loué pour son approche humaine. Alors que Lille reçoit Lyon ce dimanche soir, décryptage d'un style qui détone et d'un management qui fait mouche.



De tous les compliments, c'est peut-être celui reçu un jour par Loïc Perrin qui résume le mieux le personnage.

« Il aime ses joueurs », avait lâché il y a plusieurs saisons l'ancien capitaine de l'AS Saint-Etienne au sujet de son coach de l'époque et de ce qui relève aujourd'hui de sa marque de fabrique. Depuis ses années stéphanoises et surtout lilloises, l'actuel entraîneur du Losc a su imposer son style et sa patte, axés sur l'humain et le dialogue. Plus que sa philosophie de jeu et son sens tactique, Christophe Galtier est avant tout un meneur d'hommes hors pair. Un coach à dimension humaine à l'écoute de ses protégés, qui fonctionne à l'affectif et sait parfaitement valoriser ses joueurs. Le cocktail idéal pour tirer le maximum de son groupe.

"J'utilise 97% de mon temps pour mes joueurs"

"Il ne faut surtout pas leur mentir, détaillait Galtier il y a quelques mois dans les colonnes de La Voix du Nord. Il faut gérer cette partie mentale et je sais que ce n'est pas facile pour eux. Je m'efforce de leur donner beaucoup de considération à travers des échanges, en m'appuyant sur des faits et la dynamique d'une équipe en place. Certains viennent pour parler, vider leur sac, comprendre les raisons d'un choix, pourquoi ils ont autant de matches sans jouer. Ma porte est toujours ouverte pour le dialogue". Et de préciser, au micro de Téléfoot : "A Lille, j'utilise 97% de mon temps pour mes joueurs, contrairement à Saint-Etienne (de 2009 à 2017) où j'avais d'autres prérogatives. J'avais besoin d'avoir une ouverture d'esprit pour voir autre chose. Avec le projet lillois, mes prérogatives sont liées au terrain, à l'équipe, au management, à l'entraînement et au développement des joueurs. Et ça me convient parfaitement."

Dix ans d'apprentissage

S'il assume pleinement "fonctionner à l'affectif" et "croire aux aventures humaines", le meilleur entraîneur de Ligue 1 2013 (avec l'ASSE) et 2019 (avec Lille) a en grande partie développé ce sens de l'écoute et cette sensibilité à fleur de peau au cours de l'apprentissage de son métier. Dix ans durant de 1999 à 2009, Galtier a traîné ses guêtres d'adjoint successivement à l'Aris Salonique, Bastia, Abu Dhabi, Portsmouth, Sochaux et Lyon. De quoi affiner son style et développer une certaine fibre, tout en accumulant un maximum d'expériences dans ses bagages de futur "coach en chef".

Entre lui et son groupe, pas de barrières, pas de distances

Concrètement, cela se traduit par une proximité de tous les instants avec ses joueurs, lui qui fut un solide milieu défensif pro pendant 14 saisons (pour près de 400 matches, notamment sous les maillots de l'OM, Lille, Toulouse, Angers, Nîmes ou encore Monza). Entre lui et son groupe, pas de barrières, pas de distances. Jamais le dernier pour défier ses protégés à l'entraînement, celui que l'on surnomme affectueusement "Galette" n'aime rien d'autre que de parier sur une frappe lointaine, un toro ou s'amuser dans des petits jeux collectifs.

Tout le monde a sa chance à condition de jouer le jeu

En restant connecté de la sorte à ses troupes et en maintenant de facto tout son monde sous pression, Christophe Galtier s'offre le luxe d'hériter en retour d'un groupe pleinement concerné et investi. De quoi mettre en pratique un vaste turn-over dont le technicien marseillais est particulièrement friand. Car avec lui, tout le monde a sa chance à condition de jouer le jeu, de faire preuve d'un bon état d'esprit et d'accepter la forte concurrence sans sourciller. "Même si le stress et la pression semblent fatigants et difficiles à supporter, ça reste un métier tellement excitant, confie le coach lillois. Quand on est vraiment amoureux de ce sport et qu'on aime les relations humaines comme moi, on ne peut qu'être comblé. Cette aventure humaine est très importante pour moi". Encore plus pour ses joueurs.

Pour souscrire à l'offre TELEFOOT rendez-vous sur le canal 48 de la TV d'Orange