Grenier veut des réponses

Grenier veut des réponses©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 10 janvier 2018 à 09h17

Clément Grenier ne comprend pas pourquoi Bruno Génésio ne lui donne pas sa chance alors qu'il assure être en forme. Face à cette situation, l'international français réfléchit plus que jamais à un départ de l'OL.

Il avait tout pour devenir l'un des rouages essentiels de Didier Deschamps en équipe de France. Le sélectionneur avait choisi de sélectionner Clément Grenier pour la Coupe du monde 2014 avant que le joueur de l'OL ne se blesse et n'ait dû déclarer forfait. Le début de la fin pour le Lyonnais qui a enchaîné les blessures et joue les placardisés maintenant du côté du Groupama Stadium.Le natif d'Annonay n'a plus foulé une pelouse de Ligue 1 depuis ses quatre minutes contre Dijon le 23 septembre dernier avant de rejouer contre Montpellier en Coupe de la Ligue en décembre. Une situation que le joueur ne comprend pas. « Je suis le seul milieu de terrain à ne pas avoir débuté une rencontre. Sincèrement, c'est compliqué à expliquer", confie-t-il dans les colonnes de France Football. Je joue en National 2, je suis bien physiquement, mentalement, dans un bon état d'esprit, je me bats tous les jours, mais je ne joue pas. C'est très frustrant, dit-il, assurant être "à 100%" de ses capacités athlétiques depuis déjà "deux ans et demi". J'essaye de prendre du recul. »Mécontent de sa situation et du sort que lui réserve Bruno Génésio, Grenier aimerait avoir des réponses. Et même s'il les a, son avenir semble s'écrire loin de son club formateur. Le milieu de terrain n'a plus que six mois de contrat avec l'OL et réfléchit plus que jamais à un départ. « Je suis passionné de foot, j'ai envie de jouer. J'irai là où on me voudra le plus et où on me fera confiance. Le reste, c'est secondaire. Parce que j'ai besoin de fouler à nouveau les pelouses, j'ai besoin de montrer, assure-t-il. S'il faut redescendre d'un cran pour rebondir de deux plus tard, je suis prêt à tout. Je veux simplement un projet où les gens me feront confiance. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU