France : Rami ne fera pas le difficile au Mercato

France : Rami ne fera pas le difficile au Mercato©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 19 août 2019 à 19h18

L'ancien défenseur de l'Olympique de Marseille Adil Rami s'est exprimé, sur RMC, au sujet de sa situation actuelle mais également sur son futur.

La bataille judiciaire entre l'Olympique de Marseille et Adil Rami risque d'être longue. Licencié par le club phocéen, le défenseur central doit maintenant, du haut de ses 33 ans, se concentrer sur la suite de sa carrière. De passage sur RMC, l'ancien du Milan AC a ainsi fait le point sur sa situation actuelle : « Je suis fidèle à moi-même, j'essaye de garder le moral et d'avancer, a-t-il expliqué. Je reste optimiste, je suis bien entouré. Je reste fidèle à ma devise : le sourire et le travail ». Alors qu'il reste sur une saison compliquée avec l'OM, le natif de Bastia n'a plus joué depuis le 18 mai dernier contre Toulouse (2-5), mais a en tout cas assuré se sentir « très bien » physiquement.

Rami : « J'aime quand on n'a plus confiance en moi »

Mais quelle sera la prochaine destination du champion du monde, qui a connu jusqu'ici cinq clubs et trois championnats ? Lui-même ne le sait pas. Mais il doit se vendre : « Je suis libre et déterminé, a-t-il repris.  Aujourd'hui tout est possible, le plus important est le football, sentir le football. Chambrer, être chambré, avoir de l'adrénaline et de la compétition. Mes agents regardent, ont beaucoup d'appels, j'ai eu la chance de parler avec des présidents ». Reste donc à savoir si l'on reverra l'ancien Lillois - qui se dit fermé à rien, même pas aux pistes exotiques - refouler une pelouse de Ligue 1 : « Je ne sais pas, j'y pense parfois. J'ai envie de donner tort aux décisions prises par certains dirigeants. En France ou à l'étranger, je suis prêt pour le combat. J'aime quand on n'a plus confiance en moi, quand on pense qu'on a réussi à m'enterrer. Je n'attends qu'une chose : trouver un club et montrer que je suis encore là ». Le message est passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.