Football : Les gardiens ont-ils tous les droits ?

Football : Les gardiens ont-ils tous les droits ?©Media365
A lire aussi

Soledad Arque Vazquez, publié le mercredi 24 janvier 2018 à 17h10

Dimanche, l'intervention violente d'Anthony Lopes sur Kylian Mbappé lors de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain (2-1) a relancé le débat sur le traitement privilégié auquel ont droit les gardiens sur les terrains de football.

Pendant un instant, la lumière s'est éteinte au Groupama Stadium. Un attaquant lancé à pleine vitesse, tamponné de plein fouet par le gardien de l'équipe adverse ... Le choc entre Kylian Mbappé et Anthony Lopes dimanche à la 31eme minute de la rencontre entre Lyon et le PSG (2-1) a été d'une rare violence. Alors que l'incertitude règne autour du retour sur les terrains du joueur parisien sorti sur une civière avec minerve au cou après le choc, le gardien lyonnais s'en est lui tiré indemne et n'a pas été sanctionné. Cette désicion de l'arbitre de la rencontre, Clément Turpin de ne pas siffler pénalty, relance pourtant le débat sur la liberté dont jouissent actuellement les gardiens.Une protection des gardiens légitime mais qui doit être mieux contrôléeLe poste de gardien est particulier. Soumis à la pression la plus intense sur le terrain, ces joueurs doivent intervenir dans les airs plus que les autres et s'exposer à de nombreux contacts dangereux, et doivent également redoubler de vigilance au vu de la foule de joueur dans leur zone, adversaires ou partenaires. Pour protéger leur intégrité physique, mise en péril plus que les autres, il est logique que les gardiens disposent d'une protection légitime.Kamikaze de nature, pour faire face à des attaquants obnubilés par le but, un gardien est souvent amené à faire des sorties spectaculaires, à condition bien sûr, qu'elles soient maîtrisées. Or, celle de Lopes ne l'était pas du tout. Si le gardien français n'est pas sorti pour « se payer » Mbappé, il a juste voulu se rattraper comme il pouvait. Un situation que l'on retrouve tous les week-ends sur tous les terrains, pros ou amateurs. Mais comme n'importe quel joueur, il aurait dû être sanctionné en fonction de la gravité de son geste. Si les gardiens doivent être légitiment protégés plus que les autres sur un terrain, ils doivent aussi ne pas devenir un danger pour leurs coéquipiers et adversaires. C'est cette limite qui doit être revue désormais, pour éviter que la magie du ballon rond soit entachée par de telles images et un accident beaucoup plus grave.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.