FIFA : La contre-attaque de Platini

FIFA : La contre-attaque de Platini©Media365

Rédaction , publié le mercredi 24 janvier 2018 à 11h40

Suspendu de toutes activités liées au football jusqu'en octobre 2019, Michel Platini a épuisé tous les recours possibles en Suisse (où est basée l'instance) et a donc décidé de changer de tactique.

Cette fois, le dirigeant français a présenté un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), à Strasbourg, comme il l'a expliqué au Monde : « C'est pour moi une question d'honneur. Je veux que justice me soit rendue. » Suspendu huit ans en première instance en décembre 2015, Michel Platini n'avait pas pu briguer la présidence de la FIFA au moment du scandale impliquant Sepp Blatter. En appel, sa sanction avait été réduite à six ans, avant que le Tribunal arbitral du sport (TAS) ne l'abaisse encore à quatre ans. En juillet dernier, l'ancien meneur de jeu des Bleus avait saisi le Tribunal fédéral suisse qui avait confirmé cette suspension jusqu'en octobre 2019. Autant de défaites juridiques qui n'ont pas entamé la détermination de Michel Platini. « Ce recours est dans la logique de ce que j'ai toujours dit : je considère n'avoir commis aucune faute, et je suis déterminé à faire valoir jusqu'au bout tous mes droits et à prouver mon innocence. (...) « J'aurais pu, à un an et demi de la fin de ma suspension, continuer de profiter de la vie, mais je ne veux rien lâcher », répète le triple Ballon d'Or, aujourd'hui âgé de 62 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.