Fernandez : "Pas un bel exemple"

Fernandez : "Pas un bel exemple"©Media365

Thomas Siniecki : publié le lundi 14 septembre 2020 à 20h26

Le véritable pugilat ayant conclu le Clasico de dimanche soir entre le PSG et l'OM donne lieu à diverses réactions, dont celle de Luis Fernandez qui n'approuve pas ce genre de scènes.



Luis Fernandez était au Parc des Princes dimanche soir, pour assister à la première victoire de l'Olympique de Marseille face au Paris Saint-Germain (0-1) depuis neuf ans et un total de 20 matchs. L'ancien coach parisien, qui a joué et donc dirigé quelques chauds Clasicos entre les deux ennemis, n'a pas apprécié ce qu'il a vu : "En Italie, entre l'AC Milan et l'Inter, ça n'arrive pas. Pareil en Espagne entre le Real et le Barça, ou en Allemagne entre le Bayern et Dortmund... Il y a eu une bagarre générale, ça s'est mal terminé. L'image est quand même touchée entre deux grands clubs, le PSG et l'OM. Finir de la sorte, ce n'est pas un bel exemple pour les jeunes qui attendent de voir un grand match, avec des actions et des buts. Et ça vaut aussi pour les arbitres !"

L'ancien international français estime ainsi que M. Brisard et ses assistants n'ont "pas su tenir et retenir les joueurs, ni su prendre les décisions qui s'imposaient en temps et en heure". Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, s'était aussi emporté en ce sens sur Téléfoot, tout de suite après la rencontre : "Je ne comprends pas pourquoi on n'a pas désigné M. Turpin ou M. Buquet. M. Brisard a arbitré une finale de Coupe de la Ligue, mais il n'a pas encore l'expérience." Il y a eu un total de 19 cartons dimanche au Parc, quatorze jaunes et bien sûr ces cinq cartons rouges qui ont complètement pourri la fin de partie : trois pour les Parisiens Layvin Kurzawa, Neymar et Leandro Paredes, deux pour les Marseillais Jordan Amavi et Dario Benedetto.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.