FC Nantes : Domenech a laissé ses joueurs seuls à la pause contre Lille

FC Nantes : Domenech a laissé ses joueurs seuls à la pause contre Lille©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le lundi 08 février 2021 à 16h05

Lors de la mi-temps du match entre le FC Nantes et Lille, Raymond Domenech a laissé ses joueurs seuls afin de provoquer une réaction. Selon lui, il y a eu du mieux par la suite, même si son équipe s'est inclinée.



Le FC Nantes n'a toujours pas connu le goût du succès sous la direction de Raymond Domenech après 7 matchs disputés. Dimanche, c'est contre Lille que l'équipe de l'ancien sélectionneur des Bleus s'est inclinée de façon logique (0-2). Dominé par une équipe supérieure sur le papier et sur le terrain, le technicien a tenté un coup de poker à la pause, alors que Nantes perdait suite à une réalisation de Jonathan David pour le club nordiste (9ème). Domenech a rapidement parlé à son groupe avant de laisser les joueurs entre eux lors de la mi-temps, espérant provoquer une réaction par la suite.

"Je suis sorti, ils ont discuté entre eux"

"Quand il faut réagir... Ça prouve que cette équipe a des qualités, des moyens. Je leur ai dit ce que j'en pensais. Je suis sorti, ils ont discuté entre eux. Il y a eu un mieux", a expliqué l'entraîneur des Canaris, en conférence de presse. Lille a doublé la mise en fin de rencontre grâce à un doublé de David (83ème). Raymond Domenech, lui, n'a pas apprécié la première période livrée par son groupe et l'a clamé haut et fort : "Avec cette première mi-temps, on ne pouvait pas espérer grand-chose. On a la chance de ne pas prendre de but sur les occasions où ils auraient dû marquer, et on en prend deux sur des erreurs grossières, grotesques même. On a essayé en deuxième période, mais l'adversaire n'était pas du genre à te laisser jouer. En première période, on n'a même pas essayé."


18ème du classement, le FC Nantes est dans une position inconfortable et ne peut pas s'appuyer sur une dynamique positive, étant donné qu'il n'a pas gagné depuis la prise de fonction de son entraîneur. Pour autant, ce dernier n'a pas voulu faire passer un sentiment de peur auprès de son groupe. "Il reste 14 matchs, il faut prendre des points, c'est évident. On le sait, on le savait, ça se confirme, ça devient tendu, mais ne cédons pas à la panique. Il faut garder cette idée de vouloir jouer, de vouloir poser le jeu, de poser des problèmes à l'adversaire. Se tenir solide derrière et espérer marquer en contre, ça ne marchera pas", a-t-il prévenu. Dimanche, c'est un déplacement capital à Angers qui servira de test pour une possible réaction en Ligue 1 (15 heures). Avant, c'est contre Lens, en 32èmes de finale de la Coupe de France, mercredi (14h45), que l'équipe pourra changer d'air par rapport au Championnat de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.