Et si Grenier revenait par la grande porte ?

Et si Grenier revenait par la grande porte ?©Media365

David HERNANDEZ, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 09h00

Prêté pendant six mois à l'AS Roma, Clément Grenier a repris l'entraînement avec son club formateur, l'Olympique Lyonnais. Et il semblerait bien que le milieu de terrain ait une carte à jouer durant l'intersaison lyonnaise.

Lors du départ de Corentin Tolisso au Bayern Munich, le doute n'était pas permis : Clément Grenier était bel et bien de retour en terre lyonnaise. « Corentin Tolisso sera numériquement remplacé par l'international Clément Grenier pour lequel l'AS Roma n'a pas levé l'option d'achat et qui fera partie de l'effectif professionnel du club la saison prochaine », pouvait-on lire sur le communiqué qui annonçait le transfert de 41,5 millions en Bavière. Numériquement, mais peut-être pas que. Après six mois en Italie et un prêt peu concluant à la Roma (6 matchs), le milieu de terrain revient pour donner un second souffle à sa vie lyonnaise. « Voilà deux ans que je n'ai plus de pépins physiques, je continue de bosser, j'ai envie de continuité, de prendre du plaisir et d'en donner, d'apporter mon expérience et ma maturité au sein d'un groupe encore jeune cette saison. Je me suis préparé et j'espère que ça ira dans le bon sens », a expliqué le milieu de terrain sur OLTV.
Une ascension pourrie par les blessures
Grand espoir de l'Olympique Lyonnais depuis sa plus tendre enfance, Clément Grenier n'est que l'ombre de lui-même depuis trois saisons. Sa sélection pour la Coupe du Monde 2014 devait être le début d'une ascension fulgurante pour l'international français (5 sélections) mais une blessure est venue gâcher tout ça. Et derrière, ça a été la descente aux enfers avec un staphylocoque qui l'a tenu éloigné presque toute la saison 2014/2015 et qui n'a pas été loin de mettre un terme à sa carrière. « Je suis resté dix jours à l'hôpital Mermoz immobilisé, allongé. Là, la vie s'arrête (...) Paralysé, je ne sentais plus mes jambes. J'ai douté, je me suis dit que le football, pour moi, c'était fini. », avouait-il en 2014 à France Football. L'enchaînement des blessures l'a donc obligé à passer le plus clair de son temps en tribune (28 matchs en trois ans) et à voir Nabil Fekir et autre Sergi Darder lui passer devant dans la hiérarchie.
L'un des derniers Gones
Malgré tout, à l'heure où l'OL vient de perdre trois de ses symboles en les personnes de Lacazette, Tolisso et Gonalons, le natif d'Annonay fait figure de cadre et de garant de l'identité lyonnaise. S'il est décrié par une partie des supporters lyonnais à cause de ses performances en dents de scie ces dernières années, Grenier souhaite rattraper le temps perdu. Apparu affûté à la reprise, le milieu a clairement une carte à jouer pour une place de titulaire, lui qui avoue avoir progressé durant son court séjour de l'autre côté des Alpes. Au meilleur de sa jeune carrière (11 buts et 15 passes en 77 matchs), l'ancien compère de chambre de Maxime Gonalons avait cette faculté à faire le liant entre le milieu et l'attaque de par sa technique au-dessus de la moyenne. Un flambeau repris par Tolisso mais qui est aujourd'hui vacant. Ne serait-ce pas l'heure du Grenier nouveau ?

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Et si Grenier revenait par la grande porte ?
  • D'accord avec les commentaires élogieux q précèdent. Clément Grenier est un très bon joueur, avec une bonne mentalité, de l'intelligence, une grande précision dans ses passes et surtout il a ce qu'il manque à beaucoup, c'est la "Vista" Alors bonne seconde chance à ce joueur.

  • de la technique......enfin !!! bravo clément.....bon retour a ton meilleur niveau...

  • c'est bon joueur il va revenir à son meilleur niveau .....