Entre l'OL et Valbuena, c'était " je t'aime, moi non plus "

Entre l'OL et Valbuena, c'était " je t'aime, moi non plus "©Media365

David HERNANDEZ, publié le lundi 12 juin 2017 à 17h26

Après seulement deux saisons faites de hauts et de bas à l'Olympique Lyonnais, Mathieu Valbuena a pris l'avion, direction la Turquie et le Fenerbahçe où l'attend un joli contrat.

Il était revenu en France en 2015 pour retrouver les Bleus et fuir une Russie pas vraiment à son goût. Son arrivée à l'Olympique Lyonnais avait même tout de la bonne pioche pour le club rhodanien. Jean-Michel Aulas se félicitait d'accueillir un joueur expérimenté (52 sélections) au milieu de la jeunesse triomphante des Lacazette et Tolisso. Finalement, l'histoire d'amour n'aura duré que deux saisons et n'a pas été un long fleuve tranquille pour un joueur pris dans une tempête médiatique dès son arrivée qui lui coûtera l'Euro 2016 et bien plus.
Le salaire de la discorde
Au sein d'un collectif parfaitement huilé et qui venait de terminer deuxième du championnat, Mathieu Valbuena est arrivé avec l'étiquette de star. Pour l'attirer dans ses filets, l'OL n'a pas hésité à sortir le chéquier et lui offrir le plus gros salaire du club. Un privilège qui est mal passé auprès de certains cadres dont Alexandre Lacazette. Le buteur français n'a d'ailleurs pas hésité à bouder durant l'été 2015 pour obtenir un salaire semblable à celui de l'ancien Marseillais. Ses premiers mois dans le groupe lyonnais ont été difficiles, au point d'être isolé dans un début de saison 2015 chaotique pour l'OL.
Une dernière saison aboutie
On a pu apercevoir ses coéquipiers pester sur le terrain à de nombreuses reprises face au jeu un peu trop soliste de Valbuena. Il lui a fallu du temps mais « Petit Vélo » a réussi à se greffer dans ce vestiaire où l'appartenance à la filière lyonnaise est très présente. Son entente avec Lacazette a fini par trouver grâce aux yeux de tous même si Bruno Genesio a persisté par période à le mettre sur le banc. Pourtant, c'est bien le néo-Stambouliote qui a porté l'OL l'hiver dernier (4 buts et 2 passes en 4 matchs) permettant aux Lyonnais d'enchaîner quatre victoires de suite qui ont fait du bien à l'heure des comptes de fin de saison.
Un départ au moment où il est le plus performant
Oui, mais voilà, entre une affaire de la sex-tape avec Karim Benzema, un Lyonnais de naissance, un passé de Marseillais, et un jeu qui peut énerver, Mathieu Valbuena n'a jamais vraiment fait l'unanimité à Lyon malgré des statistiques plus que correctes au regard de ses concurrents entre Rhône et Saône (12 buts, 14 passes en 76 matchs). Surtout, il n'a jamais réussi son objectif de retrouver les Bleus de Deschamps, à cause de l'extra-sportif et du sportif (4 sélections en septembre/octobre 2015). Pourtant, son dévouement pour le maillot lyonnais a été de tous les instants même pendant les périodes difficiles qu'il a vécues, au point d'en faire l'un des meilleurs Lyonnais sur la saison qui vient de s'achever (8 buts, 5 passes). Sans un salaire aussi mirobolant pour un joueur de 32 ans, Valbuena serait encore un joueur de Lyon à l'heure où l'on écrit ces phrases. Il est maintenant plongé dans l'ambiance bouillante de Fenerbahçe où son dévouement pourrait lui attirer la sympathie des supporters stambouliotes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.