Droits TV : Jaume Roures, PDG de Mediapro, répond aux interrogations

Droits TV : Jaume Roures, PDG de Mediapro, répond aux interrogations©Media365
A lire aussi

Fiona Bonassin, publié le jeudi 31 octobre 2019 à 12h01

A partir de la saison 2020-2021, Mediapro détiendra les droits TV des championnats français de Ligue 1 et de Ligue 2. Mais le groupe espagnol n'a toujours pas communiqué sur la diffusion de ces événements. Face aux nombreuses spéculations sur la chaîne, le PDG de Médiapro Jaume Roures sort du silence dans Le Parisien.

En mai dernier, Canal + perdait tous les droits du football français. La fin d'une ère pour le diffuseur historique du football français. Les grands gagnants de l'appel d'offres sur les droits de la Ligue 1 pour la période 2020 à 2024 ? beIN Sports et surtout un nouvel acteur dans le paysage télévisuel français : Mediapro.Le groupe espagnol diffusera la majeure partie de la Ligue 2 ( avec beIn Sports) et de la Ligue 1 dont l'affiche du dimanche soir, historiquement attribué à Canal +.

Jaume Roures : « On peut faire une chaîne en trois mois »

Mais la fin d'année se profilant rapidement, les questionnements se multiplient. Pour le moment, Mediapro n'a ni chaîne, ni équipe de journalistes. Jaume Roures, agacé par les nombreuses critiques à ce sujet, a souhaité s'exprimer dans Le Parisien. « Nous ne sommes pas des irresponsables. Il se dit que l'on ne connaîtrait pas notre boulot, que l'on serait en défaut de je ne sais quoi, que l'on ne serait pas dans des délais raisonnables pour faire les choses... Nous avons dix mois devant nous avant que la Ligue 1 ne commence. Nous n'avons pas d'autres engagements à respecter que celui-là. Nous avons l'expérience, au sein de Mediapro, pour faire une chaîne en trois mois, et embaucher des gens l'année prochaine. Nous avons le temps. J'ai du mal à comprendre cette agitation », a-t-il lancé.

Mediapro veut aussi la Ligue des Champions



Roures a par ailleurs assuré que le groupe espagnol était intéressé par la Ligue des Champions. "Cela fait partie de notre projet", a-t-il expliqué. Mais le groupe espagnol ne revendra pas ses droits de la Ligue 1 s'il n'obtient pas ceux de la C1 pour autant. pour le reste, l'idée d'un partenariat avec beIN Sports pour avoir l'intégralité du championnat de France fait son trou :  « On verra. C'est trop tôt pour savoir ce qui va se passer. En tout cas, nous discutons avec tous les opérateurs. D'ici au mois de janvier, on verra, ou un peu plus tard. De toute façon, les droits de la Ligue des Champions vont clarifier les choses. » Et quoiqu'il en soit, la création d'une chaîne ne sera pas remise en question selon l'intéressé.

Un abonnement à 25 euros

Enfin, Roures évoque le prix des abonnements « À peu près 25 euros. Le contrat qui nous lie à la Ligue ne m'autorise pas à parler du prix et de marketing jusqu'en mars, pour ne pas gêner les diffuseurs actuels. C'est normal et je le respecte. Si on a la Ligue des champions, c'est une offre plus large, plus ambitieuse, et logiquement plus chère. » Les éventuels clients sont prévenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.