DNCG - Labrune : "Le football français est sauvé"

DNCG - Labrune : "Le football français est sauvé"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 06 mai 2022 à 17h40

Au lendemain de la parution du rapport de la DNCG concernant les comptes individuels des clubs de Ligue 1 lors de l'exercice 2020-2021, Vincent Labrune a accordé un entretien aux Échos. Le président de la LFP a affiché sa confiance pour la suite.


Vincent Labrune n'est pas inquiet. Jeudi, on apprenait via le rapport de la DNCG que les clubs français de Ligue 1 avaient perdu 645,89 millions d'euros au terme de la saison précédente. Pour autant, aux yeux de l'actuel président de la LFP, le constat est clair : "Le football français est sauvé ", a-t-il affirmé dans une interview accordée aux Échos. Cependant, la donne aurait pu être bien différente étant donné que le football tricolore "a perdu 1,8 milliard en deux ans. Le système était en quasi-faillite. Sans l'aide de l'État, et l'implication des clubs, nous allions droit dans le mur".

Un objectif clair de Labrune d'ici à 2028 pour le football français

De façon logique, l'arrêt complet des différentes compétions a entraîné un manque à gagner colossal (250 millions d'euros), comme le fiasco de Mediapro (600 millions). Évoquant "des contraintes très fortes qui nous pénalisent face aux autres grandes ligues européennes", Labrune a pointé du doigt une "fiscalité particulièrement lourde", en s'appuyant sur un exemple concret : "Le club de Clermont, en Ligue 1, paye plus de charges à lui tout seul que l'ensemble des clubs de la Bundesliga". Ambitieux, l'ancien président de l'Olympique de Marseille, qui occupe la tête de la Ligue depuis 18 mois, a affirmé son désir de faire entrer le football français dans le top 3 européen d'ici à 2028. "Il n'y a pas de raison que le football des clubs tricolores ne soit pas au niveau de notre équipe nationale qui est championne du monde", a-t-il argumenté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.