Divers : Olmeta tente d'obtenir réparation après une vidéo polémique

Divers : Olmeta tente d'obtenir réparation après une vidéo polémique©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 12 décembre 2020 à 17h24

Pascal Olmeta, l'ancien gardien de but passé par l'OM et Lyon, essaie de faire disparaitre une vidéo datant de quelques années où on le voit abattre un éléphant lors d'un safari au Zimbabwe.



Pascal Olmeta a eu une très belle carrière. Le gardien de but corse a marqué les mémoires en s'illustrant dans les cages de Bastia, Toulon, du RC Paris, de l'Olympique de Marseille, de l'Olympique Lyonnais et du Gazélec Ajaccio, notamment. On se souvient de ses parades spectaculaires et de ses envolées balle au pied où il sortait de son but pour s'en aller dribbler quelques adversaires. Au prix de quelques frayeurs pour ses propres partenaires.

L'ancien portier, vainqueur de la Ligue des Champions en 1993 avec l'OM, aimerait que l'on garde tous ces bons souvenirs lorsque l'on pense à lui. Malheureusement, ces dernières années, Olmeta a fait parler de lui pour une vidéo datant de 2011 où on le voit abattre un éléphant à bout portant au cours d'un safari au Zimbabwe. Celui-ci avait été financé par un fabricant de munitions. Publiée par le site Holidog Times, la vidéo avait fait polémique en 2016.

5000 euros pour indemniser le préjudice moral 4000 de frais de procédure


Depuis, Pascal Olmeta tente de faire disparaître cette séquence. L'ancien portier vient de faire un premier pas dans la direction qu'il vise puisqu'il vient de faire condamner le guide qui avait mis en ligne cette vidéo selon le magazine « Capital ». La cour d'appel de Versailles a considéré que « la partie de chasse relève de la sphère privée de Pascal Olmeta (...) La publication préalable de l'information sur d'autres supports n'ôte pas le caractère d'une atteinte à sa vie privée à la diffusion de la vidéo sans son autorisation ». L'ex-gardien de l'OM s'est vu accorder 5000 euros par la cour pour indemniser son préjudice moral. Plus 4000 euros de frais de procédure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.