Des drapeaux à l'origine du bug de la Goal Line Technology à Rennes

Des drapeaux à l'origine du bug de la Goal Line Technology à Rennes©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le mercredi 11 octobre 2017 à 12h50

Dans un communiqué publié ce mercredi, la LFP a déclaré avoir participé à des tests suite au dysfonctionnement de la Goal Line Technology lors de Rennes - Caen, le 30 septembre dernier. L'instance l'affirme : ce sont bien des drapeaux qui ont causé ce bug.

On joue la 57eme minute du match entre Rennes et Caen lorsque l'incident survient. Sur un corner rentrant dégagé du poing par Rémy Vercoutre, la montre de l'arbitre central se met à vibrer, annonçant ainsi que le ballon aurait franchi la ligne de but. Après plusieurs minutes d'atermoiements, les hommes en noir décident finalement de ne pas tenir compte de l'information délivrée par la Goal Line Technology et n'accordent pas de but (à juste titre) aux Rennais. Ce fait de jeu engendré par une système jugé « fiable » n'a pas manqué de susciter quelques interrogations, auxquelles la LFP a tenté d'apporter une réponse. L'instance dirigeante du football français a révélé via un communiqué que la FIFA avait effectué des tests au Roazhon Park et en a conclu que « des drapeaux, en obstruant le champ des caméras, avaient été à l'origine du dysfonctionnement. »

Voici le communiqué de la LFP en intégralité :

« Suite à l'incident survenu le 30 septembre dernier sur la Goal Line Technology lors de la rencontre Stade Rennais FC - SM Caen comptant pour la 8e journée de Ligue 1 Conforama, la Ligue de Football Professionnel a immédiatement demandé des explications à la société Goal Control tout en informant dans le même temps la FIFA de la situation.

Le vendredi 6 octobre, la FIFA, accompagnée du laboratoire écossais Sport Lab et en présence d'une délégation de la LFP, a effectué des tests du système de la Goal Line Technology utilisé par la société Goal Control au Roazhon Park de Rennes.

Les techniciens présents sur place ont procédé au contrôle FIT (FIFA Installation Test), c'est-à-dire au test effectué à chaque début de saison sur les installations existantes ou avant la première utilisation en cas d'utilisation dans un nouveau stade.

Ces tests ont confirmé le parfait fonctionnement du système de la Goal Line Technology. Ce diagnostic a également permis de confirmer que des drapeaux, en obstruant le champ des caméras, avaient été à l'origine du dysfonctionnement.

Depuis les déclarations d'une ex employée de la société Goal Control, la LFP a réuni les dirigeants de la firme ainsi que des représentants de la FIFA.

En parallèle, les délégués de la LFP ont effectué des contrôles dans des cars de la société Goal Control dès le mois d'aout. La LFP a également procédé à l'équipement d'un système de communication entre les délégués et le personnel de Goal Control officiant dans les cars jour de match. »

 
0 commentaire - Des drapeaux à l'origine du bug de la Goal Line Technology à Rennes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]