Chants à caractère homophobe : Olivier Rouyer furieux contre Noël Le Graët

Chants à caractère homophobe : Olivier Rouyer furieux contre Noël Le Graët©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le mardi 10 septembre 2019 à 14h09

Noël Le Graët a déclaré ce mardi qu'il fallait stopper l'arrêt des matchs pour des chants ou banderoles à caractère homophobe, ce qui a rendu fou de rage l'ancien international, Olivier Rouyer.

Invité ce mardi matin sur le plateau de la chaîne France Info, le président de la fédération française de football, Noël Le Graët, a envoyé un message aux arbitres de Ligue 1 et Ligue 2. Il leur demande de ne plus arrêter les rencontres suite à des chants ou banderoles à caractère homophobe mais de continuer à stopper les matchs pour des cris racistes. « Je suis totalement contre (d'arrêter les matchs pour des chants homophobes). Je ne veux pas être pris en otage sur l'homophobie. Mais je ferai arrêter un match pour des cris racistes » ou pour des raisons de sécurité, a-t-il déclaré. Dans la foulée, Olivier Rouyer a réagi aux propos du président de la FFF.

« Le Graët a pété un plomb »

L'ancien joueur professionnel, connu pour être le seul joueur tricolore jusqu'à maintenant à avoir dévoilé son homosexualité, est très impliqué dans la lutte contre l'homophobie dans les stades et demandait il y quelques jours des sanctions plus fermes pour les clubs. L'homme de 63 ans est consterné par le discours de Noël Le Graët. « Comment peut-on raconter de telles conneries... Le Graët a pété un plomb. À croire qu'il n'était pas réveillé ce matin et qu'il n'a pas réfléchi à ce qu'il disait. Ça se résume à dire « sale noir » ou « sale arabe », c'est interdit ; mais « sale pédé », ça passe ! Faire ce distinguo est un pur scandale. De toute façon il a toujours nié le problème. Il n'a jamais rien fait », s'est indigné Rouyer dans Le Parisien et dans L'Equipe. Rendez-vous ce week-end sur les terrains de Ligue 1 et Ligue 2 pour voir si les arbitres satisferont les demandes de Noël Le Graët, en cas de cris ou banderoles à caractère homophobe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.