Chants à caractère homophobe : Le choix fort de Le Graët

Chants à caractère homophobe : Le choix fort de Le Graët©Media365

Rédaction , publié le mardi 10 septembre 2019 à 10h19

Ce mardi matin sur France Info, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, s'est positionné sur les chants ou banderoles à caractère homophobe.

Alors que le débat est au centre des attentions depuis la reprise de la Ligue 1, Noël Le Graët est venu mettre un peu d'huile sur le feu, mardi matin, sur les ondes de France Info. Alors que plusieurs rencontres de Ligue 1 et Ligue 2 ont été interrompues pour des chants et/ou banderoles à caractère homophobe depuis la reprise, le président de la Fédération française de football (FFF) a fait savoir qu'il n'avait que peu goûté à ces mesures. Et va même plus loin en indiquant qu'il « espère » que les arbitres l'écouteront : « Je n'arrêterais pas les matches, je suis contre totalement, a-t-il assuré. Je vais être tout à fait clair. Le football reçoit tout le monde, toutes les classes sociales. Je suis totalement contre. Je ne veux pas être pris en otage sur l'homophobie ».

« Considérer que le football est homophobe, c'est un peu fort de café »

Puis le patron de la FFF a insisté : « C'est une erreur. Mais je ferais arrêter un match pour des cris racistes ». Pas d'accord sur la forme, Le Graët ne l'est pas non plus sur le fond : « Considérer que le football est homophobe, c'est un peu fort de café. Je n'accepte pas », a-t-il lancé. L'intéressé avait déjà tenu des propos similaires dans une interview accordée à Ouest-France il y a quelques jours. Ce à quoi Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, avait réagi : « Je suis étonnée par les propos de Noël Le Graët (...) Décrédibiliser ma parole ou celle d'autres membres du gouvernement ne sert en rien le monde du football. Mettons-nous au travail ensemble pour trouver des solutions ». Les premières solutions, elles, sont loin de faire l'unanimité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.