Cabella entre Strasbourg et l'Olympiakos ?

Cabella entre Strasbourg et l'Olympiakos ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 04 avril 2022 à 19h05

La Ligue 1 reverra-t-elle Rémy Cabella dès la saison prochaine ? Libéré par son équipe russe de Krasnodar, en raison de la guerre en Ukraine, l'ancien joueur marseillais admet directement des touches avec Strasbourg. Mais pas seulement...



Rémy Cabella fait partie des nombreux joueurs étrangers qui ont été libérés par les clubs russes. "On discute avec Strasbourg pour la saison prochaine, mais surtout l'Olympiakos", confirme l'ancien joueur de Montpellier, Marseille ou Saint-Etienne. Le joueur de 32 ans explique qu'il n'avait "pas le choix que de résilier, c'était mieux pour les deux parties", même si le contexte fait qu'il ne s'est pas rendu compte : "J'ai demandé au club de rentrer un peu chez moi, en Corse, avant la reprise. C'est là que les Russes commençaient à envahir un peu l'Ukraine, mais je ne pensais pas que ça prendrait une telle ampleur. Je me disais que ce n'était pas grave et que j'allais rentrer, qu'on jouait juste au football. J'étais prêt à y retourner ! Mais au moment de notre date de reprise, c'est là que Vladimir Poutine a pris toute l'Ukraine."

Sa famille lui a alors clairement demandé de ne pas retourner en Russie : "Personne ne s'y attendait. Certains m'ont envoyé des messages, même le staff, les médecins ou les cuisiniers qui sont aussi dégoûtés... La guerre, c'est ce qu'il y a de pire." Voilà donc Rémy Cabella libre de tout contrat et même sans club : "C'est la première fois, ça fait bizarre. Pour blaguer, mes frères me demandent de venir jouer avec eux en corpo. Je pourrais même aller avec mon meilleur pote en Régionale 3 (rires). Mais je veux me préparer à 200% pour la saison prochaine." En espérant croiser à nouveau l'ASSE, son dernier club en France dont il garde un souvenir extrêmement chaleureux : "Les gens y ont une bonne mentalité, ils ne sont pas méchants et même trop gentils. J'ai aimé ça, ce sont des personnes avec du coeur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.