Bordeaux : Onana aurait dû "demander le maillot de Neymar de façon discrète"

Bordeaux : Onana aurait dû "demander le maillot de Neymar de façon discrète"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 09 novembre 2021 à 18h13

Les excuses de Junior Onana seront-elles suffisantes pour calmer les supporters bordelais, passablement échaudés par la demande de leur joueur envers Neymar à la mi-temps de la défaite contre le Paris Saint-Germain (2-3) ?



Junior Onana, le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, a demandé - et obtenu - le maillot de Neymar à la mi-temps du match face au PSG (2-3, treizième journée de Ligue 1), alors que les locaux étaient menés 2-0. Le Camerounais s'est excusé sur Instagram : "On fait tous des erreurs et c'est grâce à elles qu'on en tire des leçons. Samedi, j'ai demandé le maillot à Neymar avant le match pour un ami. A la mi-temps et au vu du score, j'aurais dû m'assurer que ça se fasse de façon discrète, soit dans les vestiaires afin d'éviter polémiques et/ou jugements. Malheureusement, ça s'est fait au stade, au regard de tous. De ce fait, je tiens à m'excuser auprès de tous les supporters, ainsi que tous ceux que j'ai pu offenser directement ou indirectement à la suite de cet acte."

Neymar avait inscrit les deux premiers buts du Paris Saint-Germain, dont le deuxième magnifique juste avant la pause (43eme), ce qui n'arrangeait rien au léger malaise de la scène. Pour autant, les Bordelais sont quand même largement revenus dans le match au retour des vestiaires. Certes menés 3-0, ils ont ensuite recollé à 3-2 dans le temps additionnel, remportant donc la seconde période et faisant passer quelques frissons chez les Parisiens. Junior Onana a été remplacé à la 86eme minute, lui qui s'impose à 21 ans comme un titulaire au sein du milieu de terrain des Girondins. "On va revenir forts après la trêve, avec beaucoup de caractère", assurait après la rencontre l'ancien joueur du LOSC (pour Girondins4ever.com), qui vient d'être rappelé en équipe du Cameroun après deux sélections en octobre 2020 et mars 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.