Bordeaux : Longuépée refuse de démissionner

Bordeaux : Longuépée refuse de démissionner©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 03 décembre 2019 à 23h58

En dépit de l'incroyable épisode de Bordeaux-Nîmes mardi (6-0, 16eme journée de Ligue 1), le président des Girondins tient bon la barre face aux fans.

Frédéric Longuépée a probablement vécu mardi sa soirée la plus compliquée depuis son arrivée à la tête des Girondins de Bordeaux en octobre 2018. Le président délégué des Marine et Blanc a vu les fidèles du virage Sud du club réclamer sa démission et provoquer aussi un arrêt temporaire du match en déployant une bannière qui leur avait été initialement confisquée. La situation est devenue ubuesque, et pour éviter le pire? l'ancien dirigeant du PSG s'est résolu à céder devant les Ultras. Il a accepté que ces derniers puissent s'exprimer comme ils le voulaient, mais n'est guère disposé à accéder à leur requête.

Longuépée : « Je défendrai les valeurs de Bordeaux longtemps »

Après la rencontre, dans les coulisses du Matmut Altlantique, Longuépée a certifié qu'il était toujours motivé pour poursuivre sa mission et qu'il était hors de question de donner satisfaction aux supporters : « C'est une situation désolante pour le club. C'est inacceptable, ce n'est pas du tout l'image que l'on souhaite donner du foot à Bordeaux et partout en France, a-t-il tonné. D'autant plus désolant compte tenu des appels au dialogue répétés que nous avons proposés aux Ultras. Comme vous le savez, King Street est l'actionnaire majoritaire du club, engagé aux Girondins pour longtemps. J'aimerais confirmer à tout le monde que je ne démissionnerai pas. Bordeaux est un club passionnant avec des ambitions et des valeurs que je défendrai longtemps. »

Même s'il reste droit dans ses bottes et imperturbable face à la tempête, Longuépée est clairement dans le dur. Il peut cependant retrouver le moral en voyant le classement de son équipe après son carton face à Nîmes (6-0) et un cinquième match de suite sans défaite. Les Girondins se sont hissés sur le podium. De quoi revoir les ambitions à la hausse ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.