Bordeaux : Gasset compare Monaco au PSG d'il y a quelques années

Bordeaux : Gasset compare Monaco au PSG d'il y a quelques années©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 19 avril 2021 à 20h25

Très largement dominés par l'AS Monaco (0-3), les Girondins de Bordeaux continuent de plonger dans une dynamique qui semble irréversible. Jean-Louis Gasset a avoué la supériorité de son opposant, alors que Niko Kovac a ouvert la porte à de nouvelles perspectives.


Bordeaux n'a pu résister à l'ouragan représenté par l'AS Monaco, dimanche sur la pelouse du Matmut Atlantique. Balayée sans pouvoir répondre (0-3), l'équipe dirigée par Jean-Louis Gasset n'a pu que constater les dégâts et subir une quatrième défaite consécutive en Ligue 1. Seizième au classement, le club est dans une position toujours plus délicate et ne possède que 5 points de plus que Nîmes, situé au dix-huitième rang. Après le match, Jean-Louis Gasset n'a pas eu de problème à reconnaître la supériorité du club princier.

"Le Paris d'il y a quelques années au niveau de la maîtrise"

"On était obligés de tenir compte de l'adversaire. Aujourd'hui (hier, ndlr), cet adversaire nous a surclassés, même si on n'a pas abandonné. On a eu une réaction en deuxième période. On aurait pu réduire le score. Mais on est obligés de reconnaître qu'ils sont très forts. À certains moments, ils m'ont rappelé le Paris d'il y a quelques années, au niveau de la maîtrise, de la technique, du mouvement... Je comprends aujourd'hui pourquoi ils ont pris autant de points depuis janvier, depuis qu'ils ont trouvé la solution", a-t-il indiqué.


De l'autre côté, la réaction de Niko Kovac n'a pas eu le même ton. Son équipe s'est imposée pour la quatrième fois par au moins trois buts d'écart face à un adversaire, confirmant en outre sa dynamique générale en Ligue 1 (14-0 en score cumulé face à Saint-Étienne, Metz, Dijon et Bordeaux lors des dernières rencontres). "La place en Ligue Europa est effectivement acquise. Comme j'avais pu le dire précédemment, si on était en mesure d'atteindre cet objectif, on pouvait aller voir plus haut. Il y a plusieurs possibilités. On peut arriver sur le podium, terminer deuxièmes ou terminer premiers. On verra. La chose la plus importante est de gagner nos matchs, comme on l'a fait jusqu'ici. Il y a des adversaires coriaces que l'on va affronter comme Lyon, Rennes ou Lens. Si on est en mesure de battre ces équipes-là, on pourra regarder encore plus haut", a jugé le natif de Wedding en conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.