Bondy : Mbappé à la rencontre des enfants

Bondy : Mbappé à la rencontre des enfants©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 19 novembre 2021 à 17h20

Les jeunes footballeurs de l'AS Bondy se rêvent inévitablement en Kylian Mbappé, qui était à leur place il y a une quinzaine d'années. Agés de cinq à treize ans, ils ont tous pu passer une journée en or avec le champion du monde.



Dans la foulée de son nouveau but avec les Bleus mardi en Finlande (0-2), Kylian Mbappé a rendu visite cette semaine aux enfants de l'AS Bondy, son premier club : "Je veux leur montrer que je ne suis pas un étranger, j'ai commencé sur ce terrain et avec ces équipements. J'étais comme eux, un gamin qui jouait avec des plots et sans but, car on n'a pas encore de but à cet âge-là, il faut le mériter (rires). J'étais là, je ne suis pas si loin, et désormais j'ai réussi." L'attaquant du Paris Saint-Germain a profité de l'occasion pour distribuer la bande dessinée à son effigie, intitulée Je m'appelle Kylian. L'ancien Monégasque ne "voulait pas un bouquin qui parle aux adultes, le but est de faire rêver, alors qui de mieux que les enfants, et donc la bande dessinée".

"Si je ne peux être qu'une lumière dans leur journée, je le serai"

Visiblement impliqué dans le projet, il rappelle que les enfants "aiment lire mais veulent des illustrations pour s'identifier". Kylian Mbappé aimerait au moins être "un espoir" : "Si je ne peux être qu'une lumière dans leur journée, je le serai. Ce sont eux qui décident. Et si on me connaît beaucoup mieux depuis un petit moment, on ne me connaît pas totalement. Je pense donc qu'on va apprendre pas mal de choses dans cette BD, mais je ne peux pas tout dire, sinon on ne va pas l'acheter !"


Moins magique, des querelles politiques ont rapidement vu le jour après cette visite. D'après France Bleu, l'ancienne maire était conviée et pas le nouveau, qui dénonce "une instrumentalisation et un acte de campagne". Sylvine Thomassin, elle, conteste forcément : "Si on veut que Kylian Mbappé ait plaisir à revenir dans sa ville, il ne faut pas qu'il y ait une émeute à chaque fois." L'adjoint aux Sports dit avoir été invité par les agents de sécurité à s'en aller, ce qu'il a fait pour "éviter un scandale devant les enfants".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.