Barrages L1/L2 (Match retour) : Troyes gagne sa place dans l'élite et envoie Lorient au purgatoire

Barrages L1/L2 (Match retour) : Troyes gagne sa place dans l'élite et envoie Lorient au purgatoire©Media365

Geoffrey Steines, publié le dimanche 28 mai 2017 à 23h00

Troyes a résisté pendant tout le barrage retour aux assauts brouillons de Lorient pour valider sa remontée en L1, un an seulement après sa descente à l'échelon inférieur. Les Merlus quittent eux l'élite pour la première fois depuis onze ans. La conséquence d'une double confrontation qui aura montré toutes leurs limites de la saison.

 
Le debrief
Les statistiques donnaient l'avantage au club de L2 avant ce barrage, les faits leur auront donné raison. Menacé jusqu'au bout par un Lorient néanmoins trop brouillon, Troyes a tenu pendant tout le barrage retour l'avantage acquis sur un but de Benjamin Nivet dans les arrêts de jeu au match aller. Le nul arraché dans la douleur au Moustoir (0-0) a suffi au bonheur des hommes de Jean-Louis Garcia qui ont envahi la pelouse au coup de sifflet final dans une atmosphère suffocante, entre les orages de la journée et la tension du match. Un an après sa relégation, l'ESTAC remonte dans l'ascenseur et retrouvera l'élite dès la saison prochaine. Cette L1 que les Merlus quittent après onze années de présence continue. Mais il y avait trop de limites chez les Bretons cette saison et elles se sont encore vues ce dimanche, tant mentalement que dans le jeu.

Les joueurs de Bernard Casoni ont réalisé l'entame qu'il fallait. Ils ont emballé le match d'entrée et leur gros temps fort a duré une grosse vingtaine de minutes, avec une tête de Benjamin Moukandjo sur le poteau au cours de cette période de folie. Au fil des minutes, Troyes a sorti la tête de l'eau et s'est montré menaçant à chacune de ses incursions dans le camp adverse, grâce en particulier à la qualité technique et à l'activité de ces milieux. Mais si les Aubois avaient réussi à équilibrer les débats sur la deuxième partie de la première période, ils ont abandonné totalement le ballon aux locaux au retour des vestiaires et se sont recroquevillés sur leur but. Ils l'ont fait avec maîtrise et intelligence, profitant aussi de la maladresse lorientaise dans le dernier geste (aucun tir cadré). Attaquant en ordre désordonné, le FCL aurait pu être puni plus tôt en contre. Au lieu de ça, il a espéré jusqu'au bout. En vain. C'était quasiment impensable, mais les Merlus devront bien passer par la case L2 la saison prochaine. La sanction d'un exercice où rien n'aura tourné rond dans le Morbihan.
Le film du match
4eme minute
Corner pour Lorient sur la droite. Mvuemba le frappe et Moukandjo coupe la trajectoire au premier poteau, devançant la sortie hasardeuse de Samassa. Mais la reprise de la tête à bout portant de l'attaquant camerounais heurte le poteau gauche de l'ESTAC.

21eme minute
Décalé sur le côté gauche, Philippoteaux fixe Cordoval avec une série de dribbles avant de centrer en retrait pour Moukandjo. Le buteur de Lorient contrôle et se met en position de tir en déséquilibre au point de penalty, sans parvenir à attraper le cadre troyen.

22eme minute
Coup-franc pour Lorient à environ 35 mètres du but de l'ESTAC. Mvuemba adresse un centre fuyant qui traverse la surface sans être touché et sur lequel Samassa intervient difficilement après rebond, concédant un corner au passage.

31eme minute
Darbion trouve sur le côté gauche Dingomé, qui combine ensuite avec Azamoum. Ce dernier, avec beaucoup d'intelligence et de justesse, rejoue en plein cœur de la surface avec son partenaire, qui dévisse sa demi-volée du gauche et manque le cadre de Lecomte.

35eme minute
Coup-franc lointain pour Troyes. Azamoum enroule parfaitement son centre du droit et, si Hérelle est trop court, Giraudon est bien présent pour reprendre de la tête aux six mètres. Mais sa tentative manque de maîtrise et fuit le but lorientais.

53eme minute
Azamoum lance Dingomé sur le côté droit. Le milieu troyen parvient à retrouver dans l'axe Niane, qui oublie l'appel de Grandsir pour frapper en première intention depuis l'entrée de la surface. Lecomte se couche sur sa gauche pour dévier un corner un tir pourtant non cadré.

65eme minute
Coup-franc extrêmement bien placé pour Lorient, en position excentrée sur la gauche. Mvuemba tente le centre-tir vicieux que M.Samassa s'emploie à repousser des poings. Le ballon atterrit sur Mesloub, dont la frappe du gauche n'est pas cadrée. Mais S.Moreira, en position de hors-jeu non signalée, est tout proche de la dévier dans le but. Ça atterrit dans le petit filet troyen.

70eme minute
Servi plein axe à une trentaine de mètres du but troyen, Cabot s'avance sans être attaqué avant de prendre sa chance du droit à l'entrée de la surface. Sa tentative, légèrement prise de l'extérieur, fuit le cadre de M.Samassa.

84eme minute
Nivet trouve une passe millimétrée dans le dos de la défense lorientaise, prise à contre-pied par l'appel de Grandsir. Ce dernier se présente face à Lecomte, sorti très loin de son but, et tente un lob qu'il rate. Le gardien du FCL intervient ainsi de la main gauche et prolonge le ballon en corner.
Tops et flops

TOP 3

HERELLE taille patron. Le défenseur de Troyes a réalisé un match monstrueux au cœur de la charnière centrale de l'ESTAC, aux côtés d'un Giraudon tout aussi impérial. Ses interventions précises et son sens de l'anticipation ont mis sous l'éteignoir les attaquants lorientais. Son équipe lui doit beaucoup de ce succès sur la double confrontation.

En l'absence de Nivet au coup d'envoi, Troyes avait besoin d'un grand DARBION pour apporter son expérience et mettre le pied sur le ballon. Celui qui portait le brassard de capitaine en l'absence de son aîné a pris la mission à bras-le-corps et fait preuve d'une incroyable justesse dans tout ce qu'il a fait. Il a baissé de pied physiquement après la pause, mais il est resté impliqué dans le jeu des siens.

Menaçant sur coups de pied arrêtés et excellent dans l'organisation, MVUEMBA a rendu l'une de ses meilleures copies de la saison. Il a fait un bien fou au milieu breton par son activité et sa capacité à créer des brèches dans le bloc troyen. Insuffisant, parce que son équipe n'a pas toujours su faire fructifier ses inspirations.


FLOP 3

MOUKANDJO devait être l'homme providentiel de Lorient et obtenu les occasions pour l'être. Mais sa tête d'entrée sur le poteau a lancé sa rencontre sous de mauvais auspices et l'attaquant camerounais a vendangé une autre énorme opportunité au cours de la première période. Clairement pas à 100% de ses moyens physiques, ce que les Merlus ont payé.

Certes utile par son jeu dos au but, NIANE a néanmoins montré ses limites techniques dans une équipe condamnée à avoir peu le ballon dans ce match retour. Il a mal négocié des coups par excès d'individualisme et disparu de la circulation au fil des minutes. Une double confrontation difficile pour le meilleur buteur de L2.

Après avoir réalisé une entame parfaite, à l'image de son équipe, MESLOUB s'est perdu dans sa frustration et ses gestes d'humeur. Le milieu du FCL a perdu le fil minute après minute, jusqu'à plonger et sortir complètement de son match. Trop de déchet technique dans ses transmissions et peu d'impact physique au milieu.
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans un match tendu où les situations litigieuses dans les deux surfaces se sont multipliées, Clément Turpin a bien maîtrisé son sujet. Il a désamorcé tous les problèmes par son sens du dialogue et toujours pris les bonnes décisions, même si un geste de l'épaule suspect de Thiago Xavier aurait pu coûter cher en fin de match.
La feuille de match
Barrages L1/L2 (Match retour) / LORIENT - TROYES : 0-0

Stade Yves-Allainmat (17 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse en excellent état
Arbitre : M.Turpin (6)

But : Aucun

Avertissements : Philippoteaux (72eme) pour Lorient - Niane (33eme), Darbion (61eme) et Cordoval (64eme) pour Troyes

Expulsions : Aucune


Lorient
Lecomte (5) - S.Moreira (4), Peybernes (5), Ciani (cap) (6), Le Goff (5) - Mvemba (6), Mesloub (4) puis Cafu (66eme), Lautoa (5) puis Cabot (58eme) - Waris (5), Moukandjo (4), Philippoteaux (5) puis Aliadière (75eme)

N'ont pas participé : Delecroix (g), Z.Touré, Bellugou, Koffi
Entraîneur : B.Casoni


Troyes
M.Samassa (5) - Cordoval (4), Hérelle (7), Giraudon (6), Obiang (6) - Thiago Xavier (6) - Grandsir (5) puis Tinhan (84eme), Azamoum (5), Dingomé (5), Darbion (cap) (6) puis Confais (80eme) - Niane (4) puis Nivet (70eme)

N'ont pas participé : Zelazny (g), J.Martial, R.Cacéres, Ben Saada
Entraîneur : J.-L.Garcia

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
20 commentaires - Barrages L1/L2 (Match retour) : Troyes gagne sa place dans l'élite et envoie Lorient au purgatoire
  • Merci Mr Féry ! Il avait un des meilleurs entraîneurs français (2 fois 7ème pour ses 2 dernières saisons lorientaises) et une politique sportive cohérente. Voilà le résultat de sa gestion calamiteuse...

  • Lorient méritait de gagner ce match . Les barrages peuvent être injustes . C'est un championnat ,pas la coupe de France . Les poules finales au rugby ,les play-off au basket ne sont pas différentes ,ni moins injustes . Un cha

  • Pauvre ARMORHIC, on a toujours dit que si NANTES était en bretagne, le niveau et le palmarès serait meilleur - J'ai un copain qui tient un bar des sports il a 2 vitrines - l 'une est NANTAISE, l'autre RENNAISE --- laquelle a plus de titres et de coupes -- RENNES n'a que le titre de fleuron de la bretagne, à part cela ..RIEN RIEN RIEN - dernier titre une coupe en...1971 -- bon on a tout dit -- quant à LORIENT que peut il esperer de mieux à chaque fois que le...maintien . cette année il n'avait aucune chance ...Joueurs moyen - valse des entraineurs -

  • jeantrump on te demande 6 numéros
    pas facile hein

  • BON POUR LE CFA ??
    C'est désastreux en BRETAGNE il n'est pas possible d'avoir une équipe de D1 digne de ce nom,a part RENNES soutenu par Pinaut depuis longtemps, les autres ont a peine le niveau NATIONALE pas de présidents valables ,des joueurs venant se recaser dans l'ouest, pas de volonté de gagner et surtout pas de capacité technique de se hisser au niveau des autres ,,FINI LA RIGOLADE et organisons un championat de Bretagne

    Et Guingamp, c'est en Lorraine ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]