Baromètre L1 : Lopes, Atal, Messi... Les tops et les flops de la 18e journée

Baromètre L1 : Lopes, Atal, Messi... Les tops et les flops de la 18e journée©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 13 décembre 2021 à 11h05

Découvrez les tops et les flops d'une 18e journée de Ligue 1 marquée par la nouvelle prestation solide d'Anthony Lopes, le but magnifique de Youcef Atal mais aussi le match presque anonyme de Lionel Messi.


Les tops

Anthony Lopes (Lyon)

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Anthony Lopes. Le dernier rempart lyonnais, décisif depuis le début de saison, a encore été excellent dimanche à Lille (0-0), réalisant notamment deux parades précieuses dans la dernière demi-heure pour préserver sa cage inviolée.

Youcef Atal (Nice)

Pour sa première titularisation après une énième blessure, l'international algérien a été l'un des principaux artisans du succès niçois à Rennes dimanche (2-1). Très actif sur son côté droit, Atal a aussi inscrit le deuxième but des Aiglons, d'une magnifique frappe dans un angle fermé.

Farid Boulaya (Metz)

Autre international algérien à s'être mis en évidence lors de cette 18e journée, Farid Boulaya a grandement participé au réveil de Metz, vainqueur de son match de la peur contre Lorient (4-1), en inscrivant son troisième but et en délivrant, à Ibrahima Niane, sa première passe décisive de la saison.

Les flops

Lionel Messi (PSG)

Si le PSG a battu Monaco dimanche soir au Parc des Princes en clôture de cette 18e journée (2-0), Lionel Messi est encore apparu emprunté et imprécis, notamment sur coup franc. Il a tout de même délivré une passe décisive à Kylian Mbappé, après une offrande monégasque, mais reste toujours bloqué à un but en Ligue 1, contre cinq en Ligue des champions.

Denis Bouanga (Saint-Etienne)

Le remplacement de Claude Puel par Julien Sablé n'a rien changé. Les Stéphanois ont enregistré leur dixième revers de la saison à Reims samedi soir (0-2), et Denis Bouanga n'aura passé qu'une mi-temps sur le terrain. D'abord très imprécis, l'ancien Nîmois a été exclu pour un geste d'humeur sur Ilan Kebbal dans le temps additionnel de la première période.

Marco Bizot (Brest)

Après six victoires consécutives, Brest est lourdement retombé sur terre samedi contre Montpellier (0-4). Et Marco Bizot, le portier néerlandais du club breton, n'a pas pu faire grand-chose pour éviter cette débâcle. Battu sur la frappe de Stephy Mavididi sur la barre, il est resté immobile sur le quatrième but héraultais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.