Auxerre : Furlan et le "mystère" de la casquette à l'envers

Auxerre : Furlan et le "mystère" de la casquette à l'envers©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 28 août 2022 à 15h52

Avant le succès auxerrois face à Strasbourg (1-0), l'entraîneur de l'AJA a expliqué pourquoi il portait sa casquette à l'envers.



C'est un accessoire dont il ne se défait (quasiment) jamais. Alors que Jean-Marc Furlan, recordman des montées en Ligue 1 (5), retrouve l'élite cette saison avec l'AJ Auxerre, il ne se déplace pas sans sa casquette, qu'il porte toujours à l'envers. Et il s'en expliqué samedi, avant le match de la 4e journée contre le RC Strasbourg. "C'est très simple. D'abord, c'est parce que je n'ai plus de cheveux (sourire). La deuxième chose, c'est lié à mon papa qui est parti. Il mettait toujours des casquettes à l'envers donc en hommage à lui, je mets ma casquette à l'envers", a-t-il ainsi déclaré sur Prime Video.

Et visiblement, cet accessoire lui porte toujours bonheur. Car ses hommes ont signé une deuxième victoire consécutive en Ligue 1. Six jours après un succès 2-1 à Montpellier, l'AJA a remporté sa première victoire de la saison à l'Abbé-Deschamps en dominant les Alsaciens sur la plus courte des marges (1-0), grâce à une réalisation de Gaëtan Perrin peu avant à la demi-heure de jeu (29e). De quoi s'inviter dans le top 5 de L1 pour le promu icaunais, qui s'est toutefois fait quelques frayeurs comme le concède bien volontiers, avec sa franchise habituelle, son entraîneur.

"On a réussi à contenir une grosse équipe de L1"

"Je suis satisfait du résultat et de notre match, même si sur le banc, j'ai eu très, très peur. Mais on a réussi à contenir une grosse équipe de L1. Pour nous, promus, l'important, c'est comment on s'adapte à la L1, à l'enthousiasme et au rythme, bien différents de ce qu'on a connu en L2. Et même si le projet est en train de se construire pour nous. Là, il nous manquait trois attaquants et un défenseur central. Pour nous, cette semaine est importante, et cela fait vraiment plaisir de prendre les trois points face à cette équipe de Strasbourg très compétitive, car maintenant on va jouer des équipes qui font un peu peur, Lyon, Marseille et Rennes", a confié Furlan. Car c'est effectivement une semaine « olympique » qui s'annonce pour l'AJA, avec un déplacement à Lyon mercredi et la réception de Marseille trois jours plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.