A Strasbourg, c'est Noël avant l'heure

A Strasbourg, c'est Noël avant l'heure©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 06 décembre 2021 à 17h58

Rien n'arrête Strasbourg, qui l'a emporté 3-0 à Nice dimanche. Après avoir accroché Monaco à Louis-II (1-1) puis infligé un 5-2 à Bordeaux, le Racing confirme son incroyable pouvoir offensif cette saison. Dans le certain respect d'une belle tradition récente.



Quoi de plus retentissant, au final, entre la défaite de Nice et la formidable victoire de Strasbourg, vainqueur 3-0 dimanche sur la pelouse des Aiglons ? Avec le PSG et Brest, les Alsaciens sont les seuls à rester sur six matchs sans défaite en Ligue 1 (huit pour le PSG et Brest). "Nos 30 premières minutes ont été exceptionnelles, certainement nos meilleures depuis le début de la saison, estimait Julien Stéphan après la rencontre. Avec un jeu de grande qualité et aussi beaucoup d'occasions, on se disait presque qu'on avait raté le coche de ne pas mener plus largement à la mi-temps... Mais on a su garder notre plan de jeu, on a bien défendu et fermé les espaces, puis on a été cliniques et très opportunistes, avec ce très joli deuxième but et enfin ce troisième en transition."

Stéphan : "On est ambitieux dans le jeu et notre comportement"

Strasbourg, sixième, revient à seulement un petit point de la quatrième place de son adversaire, mais également à cinq longueurs du deuxième Rennes. "C'est une très bonne performance dans une semaine à trois matchs, après notre nul à Monaco et une autre grosse performance contre Bordeaux, poursuit l'ancien coach rennais. C'est bien, on continue de progresser et on est ambitieux dans le jeu, ainsi que dans notre comportement. On a très bien démarré ce match en pressant très haut, afin de bien prendre et utiliser le ballon. C'est ce qu'on veut voir, ce sont de bons signaux."


Plus chatoyants que jamais, dans la lignée de ce qu'ils produisaient déjà avec Thierry Laurey - et notamment à la Meinau -, les Strasbourgeois ont inscrit 34 buts en 17 matchs, leur record depuis 1970 (38 buts en 17 rencontres). Même lors de leur titre en 1979, ils n'avaient donc pas marqué autant à ce stade de la compétition. Le Racing affiche la deuxième attaque du championnat, à deux unités seulement du PSG, avec notamment Ludovic Ajorque deuxième meilleur buteur de Ligue 1 avec neuf réalisations (à deux longueurs du Lillois Jonathan David). En cas de victoire face à Marseille dimanche, Kévin Gameiro et ses coéquipiers dépasseraient tout simplement l'OM. Alors que le fameux marché de Noël bat déjà son plein en ville, le cadeau serait alléchant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.